Ryzom
Nouvelle Académie des Sciences d'Atys

De EncyclopAtys

La N'ASA Sciences Atysologie Hominité Kitins Goo


de:Neue Akademie der Wissenschaften von Atys
en:New Academy of Sciences of Atys
es:Nueva Academia de Ciencias de Atys
fr:Nouvelle Académie des Sciences d'Atys
ru:Новая Академия Наук Atys
 
UnderConstruction.png
Traduction à revoir!
Ne blâmez pas les contributeurs, mais venez les aider 😎

Texte de référence ( Texte actuel, utilisé comme référence ) :
Notes: (Lanstiril, le 2019-08-25)

Emblême de l'ASA

talum, nirila, tseu, sella.

L'Académie des Sciences d'Atys (ASA) fut créée par la guilde Hoodo au lendemain de la création de la commission TENANT[1], et s'était donné pour mission d'assister cet organisme sur le plan de la recherche scientifique à la fois avec objectivité et efficacité.

Après le second Essaim, pour intégrer l'apparition de nouveaux dialectes sur Atys, la l'ASA prit le nom de

N'ASA

(Neu/New/Nueva/Nouvelle/Новая ASA)

Naissance de la N'ASA

Discours inaugural de Quarta, Nivia 10, 2e CA 2561[2]

Bonjour amis et collègues,
De jour en jour, la situation empire sur notre planète avec les menaces de la Goo, des Kitins et des maraudeurs.
Pourtant, je suis convaincu que nous pourrons vaincre ces fléaux plus efficacement par la science que par d'autres méthodes qui n'ont pas toujours montré leur efficacité.
C'est pourquoi j'en appelle à la commission TENANT, aux anciens émissaires de la paix ainsi qu'à tous mes amis et collègues scientifiques pour créer une académie des sciences Atysiennes, neutre et publique.
Ses buts initiaux seraient :
  • Analyser la Goo pour mieux comprendre ce dont il s'agit et éventuellement comment non seulement soigner Atys et les Atysiens, mais aussi la maîtriser pour le notre bien-être à tous.
  • Approfondir l'étude des Kitins et comme le disait un grand général zoraï du passé (vraisemblablement du nom de Sun'Zu[3]) : savoir transformer un ennemi en allié.
Les deux points précédents sont déjà à l'honneur chez les maraudeurs et, selon la rumeur, les rendent invincibles.
  • Enfin, continuer à étudier la technique des flyners pour la surveillance d'Atys : mouvement de la Goo, déplacement de kitins, rassemblement de maraudeurs et autres catastrophes comme des incendies.
  • Un quatrième pan de recherche peut être fructueusement ajouté : l'archéologie pour retrouver des traces de nos civilisations perdues, ce qui nous aiderait peut-être dans les trois axes de recherche précédent.
Vos idées et votre participation sont bienvenues.
Merci pour votre attention et votre collaboration.

Après le second Essaim

La N'ASA était hébergée sous les toits de la guilde Hoodo qui avait ouvert ses portes au public. Mais des maraudeurs (en fait, plutôt des bandits déguisés en maraudeurs) avaient attaqué les labos, aussi nous avions été contraints d'en limiter les accès. Seuls les membres du tronc en possession d'une clé pouvaient y travailler. Cette clé s’obtenait auprès des membres du tronc de la N'ASA[4].

Sous l'auspice des Rangers

Ces labos peu accessibles aux autres chercheurs ne correspondaient pas à l'esprit d'ouverture initialement donné à la N'ASA. Peu à peu, alors que les Rangers d'Atys s'organisaient, une fine sciure vint se poser sur les pages du labo.[5]

Mais un nouvel espoir renaissait et voyait jour… Ce fut long, mais peut-être que la N'ASA put renaître comme organisme de recherche au sein des Rangers garants de sa neutralité.

Parchemin de clôture de la N’ASA

J’ai décidé de clore définitivement la N’ASA après m’être battu très longtemps pour essayer de grandir l’Hominité afin que les Homins vivent mieux et utilisent la symbiose entre eux en augmentant patiemment la connaissance de tous par l’apport de tous, en se respectant mutuellement, conscients qu’aucun d’entre eux ne détient La Vérité (même nos sacro-saints Kara et Kami se la déchirent). Pour arriver à travailler ensemble, cela impose de pouvoir accepter que chacun possède au moins une étincelle de vérité, voire de questionnement qui mérite d’être partagé. Cela impose d'écouter avant de juger sans savoir de quoi il s'agit dans le contexte. Or il me semble que ces conditions n'étaient pas ou n'étaient plus réalisées ni réalisables

Je ne passe pas le flambeau de ce que j’ai créé. À qui ? Même les officiers supérieurs des Rangers n’étaient pas en faveur de nous aider s’ils n’étaient pas carrément opposés. Dans quelle logique ? Je ne comprends pas, je ne comprendrai sans doute jamais. Ce n’est pas du pacifisme passif, ce n’est pas de l’hégémonie ni de pensée ni de culture. Alors qu’à l’origine de la N'ASA, de grands sages Zoraïs, de grands savants Matis, de géniaux Fyros, d’astucieux Trykers doués pour la modération et la conciliation constituaient les membres actifs de la N'ASA. Nous avions même eu le plaisir de voir venir des Marauders, certes avec une méfiance réciproque, mais au moins avec une certaine curiosité, qualité incontournable pour ouvrir son esprit. Nous n’avions pas besoin des Rangers à l’époque…

La politique ne m’intéresse pas. Je ne la condamne pas, ce n’est tout simplement pas ma voie. Je crois que construire est plus difficile que détruire, aussi, je repousse autant que possible toute agression comme ultime recours mettant en avant le partage du savoir pour mieux avancer vers une solution gagnant-gagnant. J’ai voulu contribuer à cet idéal, à cette utopie, j’ai échoué. J’ose espérer que c’était uniquement moi qui n’étais pas à la hauteur. La sagesse et la science m’imposent de garder les yeux ouverts, de ne pas céder à l’entêtement et de ne même pas verser une larme en fermant définitivement la N’ASA.

Tria, 2nd AC 2604, Zorrargh

Charte de la N'ASA

La Nouvelle Académie des Sciences d'Atys, issue de l'ASA dissoute après le second essaim, a été créée par le fondateur de la guilde Hoodo. La charte de l'Académie en est un héritage. Néanmoins, la N'ASA ne dépend pas de la guilde Hoodo : elle est et doit rester atysienne et est sous l'égide des Rangers d'Atys telle que l'a voulu son fondateur qui la souhaitait utile à tous les Atysiens sans distinctions, et indépendante de tout pouvoir. En effet, en aucun cas elle ne doit se substituer aux académies des autres nations et éventuelles nouvelles populations (comme les Maraudeurs), mais elle a vocation à fédérer et à provoquer des synergies, ainsi que l'exprime sa devise :

Talum 
connaissance, savoir en fyrk,
Nirila 
réflexion en mateis,
Tseu 
sagesse en taki zoraï,
Sella 
partage en tyll tryker.

Respecter toute forme d'intelligence ainsi que son support

Tout Atysien, sans exception, a le droit de s'exprimer dans la N'ASA. Cela implique que les conflits qui opposent les homins soient mis au vestiaire dès l'instant où ils rentrent dans les locaux de la N'ASA. (Il va de soi qu'il ne sortent pas leurs armes. Les amplis, utilisés comme trousse de soin sont cependant tolérés.) Cela a pour conséquences :

  • de privilégier la cohabitation pacifique entre homins et toute forme intelligente ;
  • de s'efforcer de soigner toute les victimes de la goo ;
  • de comprendre et de partager les différent dialectes d'Atys ;
  • de comprendre les modes de comportement des atysiens ;
  • de participer le plus possible à la diffusion des savoirs d'Atys (dans l'Encyclopatys).

Respecter le droit à l'évitement et à la fuite

La N'ASA peut héberger des chercheurs ou des victimes d'expérimentations obligés de fuir.

Le hasard si non consensus

Toutes les décisions au sein de la N'ASA sont consensuelles, même les modes de choix exceptionnellement mis en place le sont par consensus. En cas d'urgence et en l'absence de consensus, on peut recourir au hasard.

Fonctionnement de la N'ASA

Tronc et branches de la N'ASA

Le tronc (Présidence et membres permanents)

Le tronc comprend le président, son alter ego et d'autres homins (au moins trois) afin de représenter les quatre nations, les factions et les neutres.

  • Le rôle du président est de conduire les assemblées pour que chaque chercheur puisse s'exprimer. Il est recommandé que le président ait au moins un alter ego de sexe opposé qui partage tous les dossiers en cours. La présence d'un binôme Homine-Homin permet d'avoir une représentativité complète de la sensibilité et de la perception atysienne. Le terme alter ego indique qu'il n'y a aucune « supériorité » de pouvoir, il ne s'agit que de hiérarchie fonctionnelle.
  • Les membres, chercheurs ou non, travaillent en équipes ou seuls au sein de branches, à l'intérieur de la N'ASA d’obédience ranger ou dans d'autres Académies. Lorsqu'ils se réunissent, ils peuvent choisir à tout instant de restructurer le tronc ou une branche.
  • Pour devenir membre, il suffit de présenter sa demande au cours d'une réunion et que les membres présents l'acceptent. Dès l'instant où un membre appartient à la N'ASA, il est censé respecter sa Charte à l'intérieur de ses murs. Les chercheurs peuvent appartenir à des Académies nationales, voire de factions. Ils n'est pas anormal qu'ils ne partagent que ce que leurs académies autorisent.

Les branches maîtresses dans la N'ASA (domaines de recherche)

Réunions

Elles permettent :

  • de se rencontrer entre chercheurs et d'inviter de nouveaux membres ou amis.
  • de brosser un état des lieux de la recherche au sein de la N'ASA
  • de publier les conclusions des travaux à présenter aux homins d'Atys, c'est à dire dans l'Encyclopatys avec si possible la validation des animateurs.

Elles ne sont pas obligatoires, car il est connu que de nombreux chercheurs et aventuriers fuient les réunionites. Les rapports de recherche peuvent être communiqués par Izam. Ces rapports permettent entre autres de demander de l'aide (diplomatie, garde rapprochée, évènements divers...)

Les réunions se font en période non multiple de 7 jours (30 actuellement) pour permettre à tous les chercheurs d'être présents (certains d'entre eux ont des contraintes récurrentes). L'horaire devrait aussi pouvoir s’accommoder pour les Atysiens vivant très très loin (comme le Cas-Nada, l'Âme-Érik, Lorient, etc.). Donc il faut utiliser de préférence l'heure GMT( Green Mount Time, c'est-à-dire l'heure moyenne au niveau de l'observatoire royal des Sommets Verdoyants)

Le président de réunion gère l’enchaînement des points de l'ordre du jour. Dans ce but il attribue le temps de parole aux différents orateurs.

Chaque orateur est libre et responsable de son temps de parole, c'est à dire que c'est lui qui gère les questions-réponses. À la fin de son temps de parole, il remet explicitement la parole à celui qui le demande sinon au président qui enchaînera sur la suite du programme. Ce dernier n'intervient que s'il y a conflit (pour calmer et non pour choisir) ou pour limiter, voire interrompre, un thème en cours d'exposition/débat qui semblerait trop long ou stagnant. Dans tout les cas, cette interruption doit être consensuelle. Pour éviter le brouhaha, il est recommandé de lever la main, même pour le président.

Références

Voir aussi

Notes

  1. Cette commission s'appliquait à respecter et faire respecter le Traité_pour_l'Équilibre des Nations Atysiennes dans les Nouvelles Terres dont le concept a mystérieusement disparu dans la rivière du temps.
  2. HRP : 2012-06-15
  3. HRP : Clin d’œil au Sun Tzu de l'IRL
  4. HRP : En fait, il s'agissait d'un Wiki à accès privé attribué aux membres de la N'ASA qui en faisait la demande. Les "Maraudeurs" du monde réel sont des robots qui attaquent les wiki ouverts. Comme nous étions trop peu nombreux et disponibles à la gestion de ce wiki, nous étions contraints de ne donner l'accès qu'aux joueurs qui nous en faisaient la demande dans le jeu ou par les autres moyens de communication de Ryzom.
  5. HRP : En fait, beaucoup de membres de la N'ASA n'avaient pas survécu au grand essaim : nombreuses étaient les graines de vie éparses et détruites sur les champs de ruines. Les survivants étaient trop peu pour continuer la tâche, et nous avions fini par abandonner le site aux vents.