Ryzom
Kyo

De EncyclopAtys

Kyo est un jeune Matis. Il a pu rejoindre les terres d'Yrkanis après un long périple, aidé par d'autre rescapés. Le chemin fut long et douloureux, certains d'entres eux tombèrent ou sacrifièrent leur vie durant ce voyage....

Il a finalement pu rejoindre la capitale Yrkanis, à l'abri de la plupart des Kitins, du moins pour le moment....

Il n'a connu que son père, qui s'est sacrifié pour lui durant le voyage; sa mère étant morte peu de temps après la naissance de Kyo.

Il a finalement pu trouver son bonheur, même en ses temps de conflit. Autrefois membres du Sentier des Artisans, ou bien de la La Cabale Aleph Arkelen, il fait actuellement partie de Virginia.

Etant passé de maison en maison durant ses longues lunes d'existence, il semblerait qu'il ait finalement trouver le toit qui l'abriterait à tout jamais. Fidèle dévoué à la Karavan, et à Jena, il a oeuvré de nombreuses fois pour leur cause, que ce soit pour repousser des attaques Kitin, ou encore pour édifier les temples de FairHaven et Yrkanis, dédiés à la déesse Jena.

A ce jour, Kyo n'a plus rien à prouver à personne, si ce n'est sa loyauté constante et son dévouement pour les autres.

Il est avide d'aventure, et n'hésite pas à prendre les armes si l'ordre lui en est donné. Kyo a pu acquérir une confiance énorme en Elowin, son ancien chef.


Le début de tout, vers un futur lointain

A son arrivée à la capitale Matis, Kyo eut peine à comprendre le monde qui l'entourait. C'est finalement dans le Cercle de Sokkarie qu'il commenca à reconstruire ce qui allait être sa vie, mais aussi celle de ses parents, qui étaient morts pour lui.

Après que son père adoptif, Arkandjel, et maître des lames du Cercle de Sokkarie ait trahi ses derniers, Kyo pris la fuite vers les lacs, accompagné de Zaio, et Elenna, sa première compagne.

Ils fondérent une maison dans le pays des lacs, l'ordre du métal, dévoué à la Karavan. Mais après quelques lunes passées à leur côté, Kyo tourna finalement le dos aux lacs pour retourner en ses terres d'origine. Il y rencontra les Seigneurs de l'Aube, qu'il allait finalement rejoindre aux côtés de celui qu'il considérerait comme son frère: Silverphenix.

A cette époque, il trouva en Omira, sa fournisseuse d'armure légère, une compagne idéale. Mais plus tard, un différent le fit quitter les seigneurs de l'aube, et il retourna quelques temps trouver la paix des lacs. Il apprit ainsi la mort de son frère d'arme: Dawnshadow, qu'il appréciait tant...

Indécis, il finira par rejoindre le sentier des artisans, dont faisait partie sa compagne. Cette dernière fut touchée d'une maladie grave qui l'empêchait d'être présente aux côtés de son Homin. Kyo finit par s'amouracher de la douce Alundra, une belle Matis du sentier. Qui fut elle même victime d'une maladie.

Ne trouvant plus son compte sur ces terres, Kyo alla chercher cette fois la chaleur du désert, sous le toi de la Confrérie du Grand Dragon. Mais leur allégence a l'empereur ne lui convenait pas, et Kyo traversa le pays Fyros, Zoraï, ainsi que les primes pour retourner dans la douce FairHaven.

Il rencontrera en ces terres Elowin, le chef de la Cabale Aleph Arkelen. Envouté par la beauté de la douce Iah, la soeur de son supérieur, il offrit ses connaissances à la Cabale. Cela l'ammena à passer de nombreuses lunes et il y trouva son compte. Après le rejet de Iah, il a fini par s'amouracher de la jeune Failoandil, dont il est actuellement marié.

Cependant, après plusieurs cycles, plusieurs lunes de bons et loyaux services, Kyo s'obstina à toujours refuser une chose: acquérir la nationalité Tryker. Il était trop attaché à son peuple, les Matis, et sa ville, Yrkanis. Elowin, son chef, n'accepta pas de le garder en l'état actuel des chose. C'est ce qui causa le départ de Kyo de la cabale, qu'il aimait tant.

Rapidement, Kyo fis construire un toit pour sa compagne et lui même. Cette nouvelle maison se nommais "Virginia", en rapport aux chutes, situées au centre du désert Matis. L'endroit lui était cher, c'est le premier jour de printemps, sur la colline surplombant ses chutes, qu'il s'étaient jurés fidélité...