Ryzom
Guilde:Souffle de Loria

De EncyclopAtys



Lost.png

La guilde Souffle de Loria n'existe plus à la surface de l'Ecorce.

Si cette guilde existe toujours, veuillez enlever ce bandeau, merci.

Informations Générales :

Blason souffle loria.gif

Nom :

  • Le Souffle de Loria

Race Principale :

Bien que notre guilde soit d'origine tryker, nous sommes ouverts aux homins de toute race qui souhaiteraient protéger la région des Lacs et son peuple.

Allégeance :

La Guilde :

Présentation :

Le « Souffle de Loria » est un petit groupe de Trykers marginaux, passionnés par l’aventure et l’exploration, et qui n’hésitent pas à risquer leur vie dans les zones les plus dangereuses. Nous vouons un profond respect aux kamis, protecteurs d’Atys, que nous rencontrons au gré de nos errances. Nous nous efforçons d'extraire les richesses de l'écorce sans abus, afin d'alimenter notre artisanat. Bien que discrets, nous fournissons de nombreux homins en matériel de haut niveau. Nous traitons de préférence avec les trykers et les partisans des Kamis.

Histoire :

Bien avant le cataclysme du Grand Essaim, nos aïeux parcouraient déjà les chemins d’Atys pour exercer leur profession de marchands. Ils faisaient parti de la guilde des « Maîtres de l’Ambre », regroupant de grands négociants trykers. Mais lorsque les Matis envahirent nos terres, ils capturèrent nombre de ces marchands, qu’ils torturèrent afin d’arracher leurs secrets. Ceux qui avaient pu fuir se cachèrent dans les régions sauvages. Ils n’eurent pas de mal à survivre, car les longs voyages leur avaient donné une connaissance précieuse de l’environnement.

Mais quand ils eurent vent du malheur des trykers sous domination matis, ils tentèrent de ravitailler les villages affamés au péril de leur vie. Encouragés par les exploits de la légendaire Loria, ils déjouèrent la surveillance des soldats matis, et sabotèrent à maintes reprises les projets de l’occupant. C’est alors qu’on commença à les nommer « Pirates des Lacs ».

Suite à une mutinerie, ils prirent le contrôle d’un navire de commerce qu’ils rebaptisèrent « Loria », et qui leur fût d’une aide précieuse pour organiser le ravitaillement. Les butins qu’ils accumulèrent nourrirent la résistance tryker. Jamais ils ne pillèrent par avidité, mais toujours au nom de leur cause. La seule richesse qu’ils convoitaient, c’était la liberté.

Après des années de lutte, leurs efforts isolés portèrent enfin leurs fruits, et le peuple tryker se libéra du joug Matis.

Mais après avoir vécu tant d’années comme des parias, beaucoup d’entre eux ne purent se réadapter à la vie civile. Ils demeurèrent en marge de la société, séjournant dans des zones reculées et inhospitalières, parcourant Atys comme portés par le souffle du vent. Aussi insaisissables qu’une rumeur, ils n’apparaissaient que furtivement dans les zones peuplées. Cependant, ils ont toujours gardé un œil vigilant sur les dangers menaçant leurs frères trykers.

Quant aux mutins de la « Loria », qui fondèrent notre guilde, la mer était devenue leur maîtresse. Jusqu’au jour où un nouveau cataclysme ébranla la planète-arbre. Lorsque les kitins déferlèrent sur l'écorce, de nombreux trykers cherchèrent à fuir les anciennes terres par la voie des mers. Notre navire en fit autant, transportant de nombreux réfugiés à son bord. Perdus dans une tempête, nos marins ont essuyé l'attaque d'une créature marine gigantesque, dont la nature précise n'a jamais pu être élucidée. Pour échapper à la traque de ce monstre, le cap fut mis en direction d'un archipel inhabité, aux récifs découpés et particulièrement dangereux. Eventré par un écueil, le bateau se disloqua alors qu'il n'était plus qu'à quelques encablures du rivage. La "Loria" s'est échouée dans une baie qui allait devenir notre exil, mais aussi notre refuge face aux nouveaux dangers de ce monde.

Quel désastre fut pour nous la perte de notre précieux navire! Nous qui étions si fiers de pouvoir sillonner librement les mers d'Atys, bravant la Karavan et ses machines étranges, nous ne sommes plus que des marins rejetés par la mer. La Némésis qui fit sombrer toute une génération de marins reste à l'affût, tapie dans les flots obscurs, prête à emporter dans l'abîme les équipages inconscient, et rendant toute navigation périlleuse.

Alors qu'une grande partie de l'Hominité s'était réfugiée dans un abri des Primes Racines, nos aînés vécurent loin de tout, prisonniers d'une île perdue. Ils tirèrent leur subsistance des maigres ressources de l'île, qu'ils s'efforçaient de préserver afin d'en assurer le renouvellement. Grâce à l'attention qu'ils portaient à leur nouvel environnement, ils s'attirèrent la sympathie du Kami local. C'est par son intervention divine qu'ils purent rejoindre le Lac de la Liberté, lorsque la grande migration vers les nouvelles terres pût commencer.

Après s'être instalés sur le Lac de la Liberté, nos aînés ont fait du Lagon de Loria leur terrain de prédilection. Certes il s'agit d'une zone dangereuse, mais elle est riche en ressources indispensables pour bâtir un monde nouveau, et assurer la lutte contre les kitins.

Notre guilde a perdu son navire, mais ce n'est pas pour autant que nous avons perdu notre âme de pirate!... Nous voici devenus explorateurs d'un nouveau continent, et notre goût de l'aventure est intact. Bien sûr, nos manières sont rudes, mais ne croyez pas que nous ne sommes que de vulgaires bandits. Nous vivons en marge de la société, certes, mais nous luttons aussi pour un idéal: la liberté.

Attitude Diplomatique :

Nous avons tissé des liens d'amitié avec tous les peuples, mais nous nous méfions cependant des Matis, trop enclins à servir aveuglément le Karavan. Nous n'oublirons jamais les méfaits de leurs gouvernants: après avoir essayé de réduire notre peuple en esclavage, ils tentent d'imposer le culte de la Karavan à tous les Trykers.

Nous respectons les Zorai pour leur sagesse, bien que leurs propos nous semblent souvent plutôt obscurs, voire même un peu farfelus...

Nous apprécions les Fyros pour leur franche camaraderie. Même si ils sont un peu "têtes brulées" et ne réfléchissent pas toujours aux conséquences de leurs actes, ils n'en sont pas moins des Homins chaleureux.

Bien entendu, notre préférence ira toujours au peuple Tryker, que nous défendrons toujours en priorité. Même si l'omniprésence de la Karavan nous pousse à agir dans l'ombre plutôt que de participer ouvertement à la vie publique, nous répondrons à l'appel à chaque fois que le peuple tryker sera menacé.


Nous respectons tous ceux qui partagent notre gout de la liberté, notamment les membres de la Guilde de Try qui ont restauré le lien entre les Lacs et le Désert Ardent, et que nous considérons comme les dignes héritiers de la grande Loria.

Nous vouons une profonde amitié aux Corsaires, et partageons la même volonté de défendre le Lagon de Loria face aux envahisseurs matis désireux de l'annexer.

Nos nombreux séjours dans la jungle nous ont aussi permis de gagner la confiance des Iconodoules, que nous considérons comme des alliés précieux en terre zorai.

Nous nous sommes récemment rapproché des Sculpteurs de Vase, que nous considérons comme des frères trykers, au-delà de leur allégeance à la Karavan. Nous espérons que cette entente nous aidera à lutter contre les préjugés et autres sectarismes religieux.

Nous nous efforçons de rester en bons termes avec les Frères de la Lagune, qui donnent parfois asile à nos foreurs, mais demeurons méfiants vis-à-vis de cette tribu connue pour ses incartades.

Nous sommes ennemis des Sans Loi, ces bandits ne respectent personne exepté la Karavan.

Activités :

Depuis l'annonce de la menace d'une invasion d'Atys par Jena et ses troupes célestes, nos préoccupations sont les suivantes:

  • Eviter que les tensions religieuses n'engendrent une guerre civile dans la région des Lacs
  • Faire la lumière sur la menace que représente l'Impératrice de la nuit
  • Venir en aide aux minorités persécutée par la Karavan
  • Déjouer une éventuelle invasion matis commanditée par Yrkanis


Bien entendu, nous luttons toujours contre les fléaux planétaires que sont les Kitins et la Goo. Pour ce faire, nous participons aux mouvements d'union des guildes kamistes qui se dessine depuis peu.

Depuis la fin de la Fraternité Kami des Lacs, nous souhaitons être davantage actifs du côté de l'Assemblée des Lacs, pour faire entendre la voix des kamistes dans les Lacs.


L'horizon s'annonçant sombre, nous redoublons d'efforts pour nous entraîner au combat et confectionner les équipements nécessaires pour lutter contre l'invasion imminente, afin de protéger notre peuple, ainsi que Ma-Duk, le Grand Kami.

Mais si nous voyons la guerre comme une issue difficilement contournable, nous souhaitons prolonger la paix tant qu'un espoir perdurera.

Membres :

(Classés par ancienneté)

  • Kalean (Capitaine)
  • Raind
  • Arkueid
  • Giuseppe
  • Zyello
  • Sorent
  • Mugsy
  • Ebenezer
  • Azatoth
  • Sahelle
  • Lufy
  • Omâale
  • Chenli
  • Soazic
  • Tazu
  • Amina
  • Istari

Liens :

Notre Forum