Ryzom
Fgau

De EncyclopAtys

Fgau.gif

Orpheline, j'ai vécu ma petite jeunesse avec l'officier de la karavan Nakema qui m'a recueillie et élevée comme son propre enfant. Pendant mes premières années j'ai grandi protégée de la vie rude de l'écorce sur une petite île dont je n’ai jamais connu le nom. Comme moi, Eolyn était aussi orpheline mais un peu plus jeune, tant bien que je tenais le rôle de grande soeur, de protectrice. Nous avons partagé nos jeux, nos amours de jeunesse, nos passions, tous nous prenait pour les jumelles tant l'on en devenait inséparables.

Les années passèrent dans une tranquillité qui me paraîtrait surnaturelle aujourd’hui. Quelques années plus tard, à l'âge 10 ans, mon père adoptif Nakema m’annonça : << Fgau, il est temps pour toi maintenant de faire ton chemin toute seule. Je, je ne peux plus ni te garder, ni te protéger ici, il va falloir que tu ailles seule sur le continent et que tu aides la Karavan à repousser la menace kitins, les temps changent et ils vont avoir grandement besoin de toi. Là-bas, il faudrait que tu sois forte et que tu te trouves une grande famille. Je t'ai vu grandir et je sais que tu en es capable. Va maintenant, ma fille et garde toujours foi en Jena. >> Sur ces derniers mots, je sentis une force m’envahir, prendre possession de mon corps, et me transporter très loin…

Je savais qu'Eolyn subirait le même sort, mais depuis cet instant, je ne l’ai jamais revu. A mon arrivée à Yrkanis, j'ai été surprise de la grandeur de cette ville Matis, de cette civilisation qui semblait si fière de son passé, de ses ancêtres et qui comme moi voyait en Jena la grande déesse protectrice. Perdue au début dans cette immense cité, j'ai rencontré une jeune magicienne nommée Enna. Elle appris les rudiments de la vie sur Atys et je me suis mise sous sa protection, la grande Enna et sa poisse déjà légendaire à l'époque (autant dire que la mort ne me fait pas peur). Ma première grande famille fut les Jardins d'Atys qui m'ont aidé à connaître et à visiter Atys et ses mystérieuses contrées. Par la force des choses, la Lumière d'Atys est devenue ma seconde famille avec laquelle je suis devenue beaucoup plus forte entourée de guerriers aguerries et de puissants mages.

Mon environnement difficile m'a poussé vers l'entraide des autres et j'en ai fait ma force, je suis donc principalement une soigneuse de vies et de sources. Mais pour en arriver là, j'ai du aussi apprendre à me protéger et à récolter, domaines dans lesquels je me débrouille pas trop mal.

Un jour lorsque je rejoignais Enna pour participer à l’une de nos chasses mémorables, elle me présenta un grand et beau guerrier Matis nommé Bratakk. Quoique intriguée par la force qu’il dégageait naturellement, je n’y prêtais guère d’attention, oubliant même de le soigner de tant en tant. Depuis la séparation avec mon père, j’avais refoulé tout sentiment envers des homins, les voyants comme des concurrents pour cet amour que je n’avais pas pu partager. Je recherchais alors exclusivement la compagnie d’homines car leurs présences me rassuraient, et me rappelaient le temps passé avec Eolyn. Le temps faisant, j’ai appris à découvrir ce guerrier, sa sensibilité, son histoire, il n’était pas comme les autres…

Guilde : Lumière d'Atys