Ryzom
Zitianos

De EncyclopAtys

fr:Zitianos



UnderConstruction.png

Cette page est une ébauche à compléter.

Cette page est une ébauche à compléter concernant un Personnage non-joueur, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant


Ambre personnelle de Zitianos
Mendiant
Race Fyros
Sexe
Nationalité Fyros
Organisation
Culte inconnu
Faction
Guilde sans
↳ Statut
Naissance
Décès
Personnage non jouable
Zitianos.jpg

Le mendiant Zitianos fut rencontré pour la première fois au bar de Pyr après avoir retrouvé la trace de Kytheus.

Fiche signalétique

  • Mendiant
  • Sent très mauvais
  • Au courant de nombreuses histoires et rumeurs
  • Traine souvent au bar de Pyr pour dépenser les dappers qu'il a gagné


Ses récits

Le Dragon

Z'avez d'jà entendu parler du Dragon, hein?

Pour sûr, qu'z'en avez d'jà entendu parler! C'pour ça qu'les Fyros vivent dans c'désert abandonné. L'grands Fyros, ceux qu'sont intelligents j'veux dire, pensent qu'la chaleur, l'feu qu'sort du sol, la fumée, qu'tout ça bah c'est un bon signe. Enfin qu'l'dragon d'la légende, bah l's'rait pas si loin d'la surface dans c'coin. Alors quand l'va émerger, on pourra l'r'garder bien droit dans les yeux avant de l'tuer, et avant qu'soit complêt'ment réveillé. Et sauver Atys ! Et pas b'soin d'ces branquignoles d'la Karavan pour ça !

Enfin, rester assis à attendre qu'le Dragon s'cabre pour qu'on l'castre, c'pas trop drôle pour un Fyros. Pourquoi l'laisser s'réveiller en fait ? Pourquoi pas l'chercher, et l'chouriner avant qu'il s'réveille ? C'pour ça qu'avant, n'z'autres les Fyros on était d'grands foreurs, et qu'on prospectait si profond. C'qu'on cherchait les secrets, c'qu'on cherchait l'dragon pour l'mettre une claque.

Sûr, c'des Kitins et d'la sève de feu qu'on a trouvés, mais malgré t'ça, t'ces catalysmes montrent bien qu'on était sur l'bonne piste. Pour sûr qu'maintenant, l'racines l'plus profondes, bah l'sont fermées, mais c'qu'une question de temps, hein ?

Entre l'Essaim et l'Feu d'Coriolis, y'a bien quelqu'Fyros qu'ont commencé à penser à aut'chose. C'choses qu'sont les outils du Dragon qu'ils pensent g'lé au fin fond d'coeur d'Atys, comme l'est sans doute. C'qui pensent de t'ces problèmes, et maintenant l'guerre entre l'Kamis et l'Karavan, bah c'est qu'c'est des signes tout ça. Des signes qu'l'Dragon sait c'qu'on sait faire, même quand l'dort, et peut n'z'arrêter, n'z'arrêtera car l'est invincible le Dragon. C'gars là, c'qui cherchent, c'est encore l'Dragon, mais pour des trucs plus sombres, plus mauvais... Des égoistes qui baffouent not'tradition et not'loi. Comme j'vous l'dis.

Le ragus et le chasseur

D'façon les choses on sait jamais c'qu'ca va donner. J'vais un ami dans l'temps, par exemple... 'tendez qu'j'me souvienne J'sais plus l'non de sa tribu ! Moi et la mémoire ! C'gars là en tout cas l'était pas tres impressionnant ! L'genre qui mangeait pas assez sauf qu'il mangeait tout l'temps. L'ami donc n'avait qu'une idée en tête : voulait devenir un chasseur ! L'était mal partie dans la vie pour ca mais qu'importe voulez en dev'nir un ! L'avait donc décidé de r'joindre un groupe d'chasseur célèbre d'l'époque. En fait avec l'temps j'm'suis rendu compte qu'ils etaient pas si forts mais avant m'semblait doués. Seulement mon ami V'là qui s'retrouve bien embetté figurez vous. L'savait pas avant mais pour rejoindre ces homins là fallait prouver sa valeur. Pour prouver sa valeur donc mon ami d'vait tuer un ragus... Pas n'importe quel ragus ! un gros ! Dans l'désert ca serait dur ! Et p'is il devait l'tuer a main nue ! Plus dur mais pas impossible sauf qu'mon ami comme j'l'ai dit l'etait pas trop physique l'gars.

Bref l'a cherché un moment ! Puis l'a trouvé un ragus Seulement l'ragus l'etait déjà blessé ! quasi mort. Alors l'gars hesite. tuer un ragus d'accord mais presqu'mort c'pu vraiment du courrage ! S'approche d'la bete et l'bouge meme pas ! I's'dit "j'peux quand même pas l'achever". L'gars a donc le choix : soit il tue l'ragus et au fond d'lui il s'ra un lache toute sa vie mais s'ra aussi un chasseur soit laisse la pauv'bete repartir mais alors il r'joindra jamais la tribu d'chasseur. Croyez le ou l'croyez pas mon ami l'a pas fait. Il est rentré sans rien et est devenu eleveur de mektoub. Mais c'là qu'la vie reserve des surprises parfois ! s'voyez chasseur il s'retrouve eleveur. Plus bizare encore ses mekoutbs ! Y a jamais eu d'ragus pour les attaquer !

La mort de Kalus Hym

J'vais vous racontez une histoire qui doit être vraie celle là. Comme j'ai remarqué la dernière fois qu'certains aiment bien en apprendre plus sur les homins celèbres. Celle là donc devrait vous plaire *sourire aux lèvres* V'connaissez tous Dexton hein ? Bah c'pas d'lui qu'j'vais parler, j'vous ai d'jà raconté l'histoire d'la kitinière... C'pas d'lui, mais c'est d'son mentor. Y'en a pas un qu'sait qui c'est ? Vous voyez, c'gars là, il s'app'lait Kalus. Voyez, quand l'Dexton, l'était pas plus haut qu'ça *lève la main au dessus de la surface de l'eau* Kalus est arrivé sur nos terres. C't'un grand honneur qu'il lui a fait, Kalus, en lui apprenant c'qu'il savait. C'pour ça qu'Dexton, c'est l'plus fort des Empereurs qu'on a eus !

Enfin, v'là comment qu'ça s'est passé. Dexton, l'avait beaucoup d'admiration pour Kalus, et beaucoup d'amitié aussi. A c't'époque, y'a eu d'grandes chasses aux Kitins ici, alors z'y sont allés ensemble. L'a tout appris d'lui, les valeurs fyros, le combat, et les techniques spéciales, celles qu'fonctionnent bien contre les kitins. Y'avait Aby... Aby-je-sais-plus-quoi aussi, l'chef des faces brûlées, à l'époque, qu'était l'disciple d'Kalus. Enfin, c'pas ça l'plus important. Kalus, Aby-quelque-chose et Dexton, z'étaient en train de rev'nir de leur campagne, et s'étaient séparés des autres. L'reste de la garde, la Force d'la Fraternité et les Gueules Noires, z'avaient pris un autre chemin pour pas flaner... Enfin... Oui ! Abyphados ! Enfin, j'dis pas qu'ils flanaient... Enfin si, j'l'ai dit... Mais c'que j'veux dire en fait, c'est qu'Kalus, l'les prenait souvent à part pour leur enseigner des techniques. Sauf que c'te fois là, bah ça a mal tourné...

Z'étaient en train d's'entrainer avec leur technique, et là ! Boum ! Oui ! Boum, comme j'lai dit ! Y'a des bandits qu'leur sont tombés d'ssus ! Tout droit sur Dexton qu'ils ont foncés ! Ah, c'est qu'le futur empereur, c'était une bonne monnaie d'échange. Mais les Matis, z'avaient pas compté sur une chose : y'avait Kalus ! Enfin, j'dis les Matis, j'dis les bandits, mais c'est pareil, on est d'accord. Alors Kalus a bondit, et s'est mis entre les Matis et Dexton. Abyphados était en retrait et l'a rien entendu au début. L'Matis, z'ont r'gardé Kalus, l'ont dévisagé pour ainsi dire, et z'ont souri en dégainant leurs armes. 'croyaient qu'z'allaient s'en sortir, mais l'Kalus leur a pas laissé l'temps. L'a gueulé à Dexton d'se tirer, et il s'est rué sur les bandits. L'a sorti son arme, et l'a fait comme tu fais quand tu t'déplaces dans ton pays... L'a coupé tout c'qui dépassait. Faut dire qu'il était rapide, j'l'ai vu une fois à l'oeuvre, ç'faisait froid dans l'dos. Un tueur né, l'tuait dix homins qu'on avait pas eu l'temps d'dégainer. L'a avancé comme ça, en tuant les homins. Dexton a commencé à s'battre aussi, et Abyphados accourait. Mais v'la... Kalus a fauché l'bras d'un guerrier qu'portait une épée pour continuer à avancer, l'laissant pour mort, ou inoffensif. Mais l'Matis, l'traitre, l'bandit, l'avait une dague dans l'aut'main. L'la plantée droit dans l'dos d'Kalus, c'lache, par derrière. Kalus s'est r'dressé, l'pouvait pas l'arracher, et les autres s'sont rués sur lui. L'ont massacré, c'tait horrible à voir j'pense, mais j'tais pas là. Enfin, v'z'imaginez qu'l'avait d'jà fait du grabuge, y'avait plus grand monde d'vivant. Dexton et Abyphados les ont massacrés. Aucun n'a eu la vie sauve, ça c'est sûr ! Après, s'sont penchés sur l'corps du héros, et z'ont fait un serment. Z'ont tous les deux juré d'venger sa mort. C'pour ça qu'depuis, l'Dexton l'aime pas trop les Matis. L'avait qu'treize ans, et voir ça... ç'forge un homin, comme j'vous l'dis. Enfin v'là. Une histoire de plus qu'j'aurai partagé *regarde avec un sourire les homins qui l'entourrent*