Ryzom
Utilisateur:Loyann

De EncyclopAtys

Profil de Loyann Notes HRP Notes HRP
Loyann
Guilde actuelle Les Sabliers Homins du Profane
Ancienne Guilde Les enfants de l'essaim
Origine ZoraïZoraïPvPicon.png
Nationalité FyrosFyrosPvPicon.png
Culte KamisteKamiPvPicon.png
Loyann dans le désert

Un fyros Bleu

 
Ico task rite.png
Généalogie


Pour comprendre l'histoire de Loyann, il faut commencer par regarder son arbre généalogique. Ce dernier ayant été adopté très jeune par des fyros, il n'a aucun souvenir de ses vrais parents. L'arbre en question: La mention "*" signifie que le liens n'est pas de sang.

 
Fatalitas*
 
Laury*
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dark'an
 
Loyann
 
Loforah
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sundiey*
 
 
Ico task rite.png
Histoire

Sur Silan

Quand il est arrivé sur silan Loyann était encore un jeune homin. Accompagné de sont frère ainé Dark'an. Ensemble ils apprirent à utiliser des armes, l'artisanat et délaissèrent le forage et la prospection. Après le départ de son frère Dark'an, Nomis Merclao lui appris tout ce qu'il y avait a savoir sur la magie. Il écoutait avec assiduité les conseil de ranger et s'entrainant tout les jours en traquant des proie ou en défiant d'autre homin dans l'arène. Et petit à petit le jeune homin frêle et ignare qui avait débarqué sur silan se transformait en guerrier fier et fort, et au file des saison il passa du statu de simple réfugié qui mandait de l'aide, a celui d'homin qui offrait son aide au nouveau arrivant. A chaque fois qu'il entendait "merci", "akep"... Il se sentait soulever de bonheur. Il resta donc encore quelque mois dans les prairie silanaise afin d’apporter son aide au arrivant. Un jours Chiang lui expliqua que dans la jungle silanaise, (endroit ou Loyann n'avait jamais mit les pieds), se trouvait des Kitins et que pour le bien de l'hominité le jeune zoraï devait aller tuer un Kirosta. Ignorant ce que ces actes allait avoir comme conséquence Loyann s'équipa donc, et avec plusieurs de ses amis guerriers il partit. Personne ne sut ce qu'il ce produisit dans cette jungle mais Loyann en ressorti bouleversé, il tenta de ne rien montrer à ses camarades mais il semblait réticent a tuer le moindre kitins, ne combattant que quand cela lui était vitale. Il resta encore une année de jena sur silan, puis il reçu un courrier de son frère.

Woha Bao.

Je t'envoie cette lettre de la grande Pyr j'y ai trouver des amis au sein de la Karavan et de Fyros. Si tu te sent près viens me retrouver dans le désert ardent. je t'enseignerait le Fyrk et les coutumes locales.

Loyann était partagé en lisant ce mot, il était heureux de revoir son frère toute fois il était triste car ce dernier était devenue un Zoraï-goo (zoraï qui sert la Karavan). Il rassembla ses affaires et demanda au Kami de le téléporter a Pyr.

Pyr et les Sabliers

Le fossé religieux qui s'était creusé entre les deux Zoraï n’empêcha pas d'heureuse retrouvailles, les deux frère firent le tours de la ville, tandis qu'ils sirotaient une liqueur de Shooki a la patte du Yubo Dark'an avoua a son frère les véritables raison de sa lettre, il allait quitté les terres connues pour s'enfoncer dans les primes et y vivre, trop de chose faisait qu'il n'acceptait plus l'hominité tel qu'elle était, il reniait la karavan, les kamis et tout le reste pour allez vivre en ermite, il laissa a Loyann des indication pour le retrouvé s'il le désirait. Les adieux furent déchirant et tandis que Loyann regardait son frère s'éloigner dans la sciure des larmes inondèrent son masque. Il erra plusieurs heure dans les rue de pyr, comme un yubo cherchant sa mère. C'est une nouvelle famille qu'il trouva, au près des Sabliers Homins du Profane, une horde de joyeux fyros qui l’accueillir alors que sont moral était au plus bas.
Le blason de La guilde

Quelque mois plus tard Laury et Fatalitas (le chef de la guilde) l'adoptait et lui offrait une vraie famille. Les sabliers étant une ""Guilde école"" le jeune zoraï pouvait continué a aider les homins comme il avait toujours aimé les faire tout en continuant a s'entrainer avec des homins plus expérimentés, avec leur aide il passa son rite kami et devint un citoyen fyros, jurant de servir l'empereur Dexton et de défendre le désert, ce qu'il fit a de nombreuse reprise. Peut à peut il se spécialisa dans l'utilisation des hache lourdes, alliant force et ruse ce qui faisait de lui un chasseur hors paire, sa proie préféré étant le Timari, il faut l'avouer ça a bon goût. Au début de la 2526ème année de Jena, alors qu'il affrontait des Goari dans l'oasis d'Oflovak, il vit au loin une troupe peux commune composée d'homins et d'homines de toute races. Ces dernier semblaient perdu, bien sur ce n'était pas le cas, mais Loyann proposa tout de même de les escorter jusqu'à la grande Pyr. Sur le trajet il appris que cette troupe peux commune était la guilde des Indécis, des homins qui n'avait pas encore choisit à quelles nation/religions prêter allégeance. Loyann se lia d'amitié avec trois d'entre eux, Laofa et Kaewa.

Les enfants de L'essaim & L'ASA

Blason des enfants de l'essaim
Durant le deuxième moi de Germinally de cette même année Loyann tomba nez a nez avec un Kipee agonisant a l'est du couloir brûlé, ce dernier semblait supplier qu'on mettent fin à ses souffrances. Cette rencontre bouleversa le zoraï, qui refusait a présent de se battre pour s’adonner à des art plus noble, comme l'artisanat, la poésie et la confection de recette. Puis il se mit en tête de comprendre les kitins. Il fonda avec son amie Loforah, le Clans des enfants de l'Essaim. Après avoir rassemblé quelques homins à ses coté il entreprit de présenter son clan au autres guilde et clan d'atys ainsi qu'aux assemblées. Souvent railler ou insulter, régulièrement ignoré, le plus grand nombre le traitèrent de fou ou de traitre à l'hominité, mais certain d'entre eux l'écoutèrent et approuvèrent certaine de ses idées.

Son discoure était le suivant:

- En 2481 Au cours de leur éternelle quête du grand Dragon, les mineurs fyros découvrirent un nid de kitins dans les Primes Racines. Paralysés par la peur et l'horreur, leur premier réflexe fut de détruire les premiers insectes géants qu'ils rencontraient. Face au massacre qui frappait leur race, les kitins n'eurent comme choix que la riposte et des légions de soldats kitins surgirent soudainement des galeries souterraines pour éliminer ceux qui les avaient provoqués. Et triomphèrent des homins qui les avaient blessés. Du moins dans un premier temps. Les kitins avait forcé les Homins à fuir. Mais les suivant de la karavan , revinrent et la guerre qui fit rage pendant deux longues années sur les anciennes terres jusqu'à ce que les kitins fussent forcés de battre en retraite dans les profondeurs d'Atys. Aujourd'hui les Homins s'attellent tant bien que mal à la reconstruction de leur civilisation. Mais ils semblent oublier qu'ils sont responsable de cette guerre contre les Kitins et perpétuent le massacre. Pourtant nous sommes persuadé qu'une cohabitation entre Homin et Kitin serait possible et bénéfique pour tous. Lorsque nous avons débarqué au camps des réfugié de Silan, on nous a demandé d'aller tuer un Kirosta dominant, sous prétexte que ce dernier tuait des homins, mais, il ne faisait que protéger ses congénères comme nous le faisons. Ils sont comme nous, avec leurs chasseur, leurs guerriers ect...

Au cours d'une assemblée des lacs, après qu'il ai prit la parole pour expliqué sont point de vu on lui conseilla de contacter des membre de L'ASA. Il apprit avec surprise que son ami Laofa en faisait partit. Ce fut donc cette dernière qui le présenta au autre homins de l'académie. Avec l'aide de l'ASA, il visita la kitinière d'almati et pu pousser sont étude des Kitins et de la faune d'atys en général, remplissant un à un ses multiples carnets. Pour se faire il s'enfonça dans les primes racines, se déplaçant furtivement, il y retrouva son frère. Ce dernier bien que surprit par les nouvelles position de Loyann lui fit part de ses observations. ensemble ils restèrent durant de long mois au fond des primes.

La fin des enfants et un nouvel essaim

Quand il ressortit des primes tout sont clan avait été décimé ou perdu, Loforah était seul et perdue, la boite-aux-lettre de son appartement était pleine de courrier de Zorroargh se dernier lui en envoyait un a chaque réunion de l'ASA et Loyann en avait manqué un grand nombre. Mais le pire était qu'a force de s'en prendre aux kitins les homins avaient commit l'irréparable. Des nids voyait le jours partout en surface et les kitins se montraient chaque jours de plus en plus présent. A ses yeux il n'y avait aucun doute, un nouvelle essaim était en route, et il faudrait sauver ce qui pouvait l'être. Il rejoignit ses anciens amis sabliers afin de réapprendre le maniement des armes. Tout en rassemblant le plus d'affaire possible, note, livre, carnet, luciographie. Certain prétendent même que Loyann c'est introduit chez certain homin pour leur voler des document, mais ce n'est qu'une rumeur. Peu de temps avant qu'une nouvelle exode soit annoncer, il tenta d'apprendre le taki zoraï au sabliers, ce qui lui valut le surnom de "Kwaï'djaï" (le masque bleu). Quand le jours de partir arriva, il retrouva tous ses amis, les sabliers, membre de l'asa, Loforah ainsi que son frère. Tous était réunit a la porte de cerakos devant pyr, avec eux des centaines d'autre homins de toute races. Tous ensemble il partir pour L'oasis kami afin de reprendre les arcs-en-ciel comme leurs ancêtre. Au cours de cette exode Loyann perdit presque tout, le premier a partir fut Dark'an qui sacrifia sa vie en s'interposant entre un kipesta et des jeune homins. En voyant son frère au sol, Loyann qui au départ n'avait choisit de se battre uniquement pour se défendre entra dans une rage folle et il se jeta sur l'assassin de son frère, s'acharnant sur le cadavre du kitins plusieurs minute après que celle ci eu finit de remuer. Loforah périe également durant cette exode, endormie et dévoré par un Kidinak devant les yeux impuissant de son homin qui perdit toute volonté, Loyann se laissa porté par un de ses mektoub, chaque fois qu'il voyait un cadavre sur le chemin l'envie de vivre quittait peux a peux sont esprit et l'annonce de la mort de Dexton finit d'achever se qu'il restait du guerrier. Loyann guidait son mektoub au millieu des cadavres de kitins et homins entre mélée, indifférent à tous ses massacre.

L'héritage de Loyann

Un pleure... et le zoraï releva la tête, un enfant pleurait, quelque part dans la cohue. Il chercha la source des pleures et finit par la trouvé, coincé sous un mektoub un jeune tryker hurlait. La sève du Zoraï se mit a bouillir et il se précipita vers l'enfant afin de le libérer. En déplaçant la carcasse du mektoub Loyann s'entailla profondément la main, mais le tryker était sauf, quelque mètre plus loin gisait le corps de ses parents. Il prit alors la décision de mené l'enfant jusqu'aux arc en ciel. Ce qu'il fit. Arrivé sur les terres anciennes, il s'avéra que le tryker nommé Sundiey n'avait plus de famille. Loyann décida donc de le prendre sous son aile. Il lui appris tout ce qu'il savait, le considérant comme son propre fils et convaincu que ce dernier ferait de grande chose dans le futur. 8ans plus tard: De retours sur Silan: Loyann et Sundiey marchait cote à cote, a présent père et fils. Le premier soufrant de sa blessure à la main resterait sur silan afin de perfectionner sa liqueur de Kirosta et le second aiderait ses frères homins à reconstruire une meilleur civilisation.

De retour

Quarta, Medis 22, 1CA, 2570 6H du matin, Loyann se réveille en sursaut dans sa tente. Cette nuit il a rêvé de son fils, Sundiey partit pour Pyr quelque jours plus tôt. Dans son rêve le jeune tryker se battait avec des Matis. Le zorai envoya donc un courrier à son fils, mais celui-ci ne répondit pas. Loyann décida alors de se rendre a Yrkanis pour tenter de le retrouver. Il prépara ses affaires, et une nouvelle fois il fit téléporter par les Kami... Mais à Yrkanis, Loyann ne trouva rien... il prit alors la route de pyr, mais encore une fois ces recherches se soldèrent par un nouvelle échec.

Références

Voir aussi

Pour Loyann: [1] Pour Dark'an:[2] Les enfants de L'essaim: [3]

Notes

Première publication Loyann 30 septembre 2012 à 13:50 (EDT).