Ryzom
Quand les Cendres soufflent en tempête

De EncyclopAtys

Rubber-Stamp-Lore choix H.png
de:Wenn Asche im Sturm verweht
en:When Ashes blow as storm
es:Cuando las Cenizas soplan como una tormenta
fr:Quand les Cendres soufflent en tempête
ru:Когда пепел дует как буря
 
UnderConstruction.png
Traduction à revoir !
Ne blâmez pas les contributeurs, mais venez les aider 😎
Texte de référence (original utilisé comme référence) :
Notes :


La nervosité de Chei Pui-Yan, le Maraudeur chef du Clan du Désespoir, était palpable.

Il avait beau redoubler d'efforts pour mettre en avant la valeur de ses actions et de celles de ses troupes, celle à qui il faisait visiter le camp maraudeur de la Source Cachée ne daignait pas esquisser l'ombre d'un sourire.
Décontenancé, c'est d'un pas mal assuré que, une fois la visite terminée, il fit entrer la visiteuse sous sa tente pour un entretien en privé, suivi de près par L'Écarlate.

Chei s'inclina avec déférence devant l'homine fyros en l'invitant à s'asseoir à la table qui trônait au centre de la tente.
Mais Akilia Tempête de Cendres, la Cheffe de Guerre de tous les Clans Maraudeurs arrivée des Anciennes Terres le matin même, resta debout, impassible, tandis que L’Écarlate, son fidèle lieutenant casqué, restait en retrait dans l'ombre.

Le Zoraï se lança : « Vois les avancées que nous avons faites sur les Nouvelles Terres ! Et en premier ce camp où nous sommes, que nous avons conquis en humiliant nos adversaires qui n'ont pu nous en déloger depuis ! »
Akilia, les bras croisés, rétorqua : « Et le reste de la région ? Pourquoi ne vois-je pas le drapeau maraudeur flotter à ses frontières ? Tu oses appeler ça une avancée ? »

Gêné, Chei poursuivit : « Nous avons aussi rallié une tribu zoraï ! Et, après qu'elle nous a prêté allégeance, nous avons ensemble attaqué la Théocratie dans Zora même, avec une nouvelle arme à base de Goo !
— Une seule tribu passée maraudeure ? Et tu oses t'en vanter !
— Mais… Nous avons aussi presque réussi à convaincre la Théocratie de nous laisser installer un petit camp près de la capitale zoraï, suite à ces attaques !
— Presque ? Convaincre ? Ces mots ne sont pas acceptables. »

Le Zoraï tira sa dernière cartouche : « Nous venons de remporter une grande victoire en dépouillant les Fyros des matières suprêmes qu'un convoi sous forte escorte leur apportait du Nexus !
— C'est un début. Mais un début seulement. Ne te repose jamais sur une victoire, prépare aussitôt la prochaine. »

Chei Pui-Yan se tut. Lui, le grand Zoraï qui faisait trembler ses ennemis au combat, se sentait tout petit face aux paroles cinglantes et au regard farouche, déterminé et glacial d'Akilia Tempête de Cendres.
Celle-ci montra du menton son lieutenant, qui observait la scène en silence avant d'enchaîner sèchement.
« L'Écarlate m'avait prévenu. Tu étais le meilleur pour diriger l'ancien Synode du Désespoir, à l'aube de la naissance des Clans sur les Nouvelles Terres. Mais tu n'as jamais connu la sauvagerie des Anciennes Terres. Tu n'oses pas assez. Ou pas encore. »

Chei la dévisagea, perplexe.
« Qu'attends-tu de moi, Akilia ? »
La Fyros répondit d'une voix sans appel : « Que tu fasses appliquer mes ordres. Les Maraudeurs ont assez végété en attendant que ce monde vienne à eux. Il est temps d'inverser les rôles. Nous allons donc attaquer sur plusieurs fronts.
J'exige que les Maraudeurs prennent des avant-postes pour s'approprier leurs précieuses matières. Et hors de question, tu m'entends, d'y voir utilisée pour les extraire une de ces horribles foreuses fabriquées par les prétendues Puissances ! J'ai apporté les plans de la seule foreuse digne de ce nom : une foreuse maraudeure. Je veux voir cette foreuse à l'œuvre. Rapidement. »

Chei hocha la tête.
Akilia poursuivit : « Je veux aussi voir grossir nos rangs. Recrute les homins les plus prometteurs au sein des Nations. Et rallie d'autres tribus à notre bannière. Peu importe la méthode.
Tu parlais aussi d'un camp à construire près de Zora. J'en veux un érigé près de chaque capitale, avec un zinuakeen en son sein. Et ne songe pas un instant à mendier l'autorisation des Nations ! Construis-les, occupe-les, utilise-les. Le reste ne m'intéresse pas. »

Elle fit signe à L'Écarlate d'approcher.
« L'Écarlate m'a parlé d'événements étranges et de nouvelles richesses découvertes au Nexus. Et aussi du fait que les Nations boiteuses y sont présentes, mais pas nous. Ou si peu. Il faut que ça change ! Que les Maraudeurs y soient présents et actifs. Ses richesses et les futures découvertes qu'il promet seront nôtres.

Chei, qui s'apprêtait à s'incliner, se calqua sur l'Écarlate qui hochait simplement la tête.
« Maintenant, sortez ! Vous avez tous les deux du travail. »

Chei Pui-Yan quitta rapidement la tente qui était autrefois la sienne, partagé entre la colère et l'admiration. La légendaire Akilia avait indéniablement pris possession des lieux et de leur destin.