Ryzom
Livre du Dragon

De EncyclopAtys

En Bref

Le Général Dilus Xabygrian a intimé aux homins présents à Pyr de partir à la recherche de certains homins. Ces ermites détiendraient des informations au sujet des homins qui cherchent à utiliser la puissance du Grand Dragon. Un de ces ermites a donné à la diplomate Nynaeva des Légions Fyros un livre, qui a été rapporté à Dilus.

Couverture
Première page
2e Page
3e Page

La Traduction

  • Couverture

Saluons le dragon

  • Première page

Salutations au dragon, au coeur ardent d'Atys.
Salutations au dragon, qui brûle les mensonges et révèle la vérité.
Salutations au dragon, dont le sommeil se dissipe avec les jours qui passent.
Salutations au dragon, notre vrai maître à tous.
Salutations au dragon, le grand dragon que nous apaiserons.
Salutations au dragon, qui épargnera les valeureux lorsqu'il consumera Atys.
Salutations au dragon, craint des dieux.
Salutations au dragon, qu'il nous donne le pouvoir d'embraser nos ennemis.
Salutations au dragon, qu'il accepte nos offrandes.
Salutations au dragon, à qui nous dédions nos vies.

  • Deuxième page

Combattre le dragon est un dessein vain autant qu'insensé.
Les peuples d'homins ne peuvent pas se dresser contre le pouvoir de Jena ou de Ma Duk, et chacun d'eux craint et fuira le dragon lorsqu'il s'éveillera.
Les recherches du peuple fyros pour trouver le dragon ne sont rien d'autre qu'un lent suicide, une quête stérile qui le détruira avant les autres.
Non, tous périront dans le souffle inextinguible du dragon. Sauf qu'il y a une alternative. En apaisant le dragon en lui prouvant que nous pouvons être utiles, que nous reconnaissons son pouvoir et que lorsqu'il sortira de son sommeil, nous pourrons l'aider.

  • Troisième page

Pour montrer votre amour au dragon, pour montrer votre obéissance au dragon, pour montrer votre volonté de destruction au dragon, vous devez lui offrir ce qu'il cherche à détruire, vous devez le nourrir de votre propre vie pour qu'il s'éveille plus vite.
Dans les entrailles d'Atys, au plus profond de son coeur, il se repose, inconnu de tous et de tous les homins, mais il reste quelque chose qui le cherche et le trouve en coulant comme de la goo dans les veines de la planète pour raviver sa flamme éternelle.
Cette rivière peut être de sang ou de sève pour nourrir notre roi ardent pour le ranimer et hâter la destruction d'Atys avant qu'une secte ne l'emporte et soit suffisamment puissante pour s'opposer à lui.

Saluons le dragon.
En son nom nous tuons.