Ryzom
Histoire d'Elesias, l'arrivée

De EncyclopAtys

Une arrivée mouvementée

La journée était belle et les oiseaux chantaient leur gaieté de voler librement dans les jardins de Sokkaria. Le Duc et sa cour s’étaient pour l’occasion installés près de la grande fontaine dédiée au Grand Mentor, sous un de ces grands arbres qui font la fierté des Matis. Comme de coutume, les noblions faisaient la cour aux nobles et ces derniers essayaient de s’approprier les faveurs du Duc et de ses proches. Pourtant, en cette matinée, la fraîcheur de l’air rendait la scène sympathique, et tout le monde semblait se réjouir de la situation.

Le Chancelier Alarak van Kred avait annoncé l’arrivée d’un certain Elesias al’Dormanor, et ceci avant que l’astre du jour n’arrive à son apogée, mais le nom n’ayant pas une consonance familière pour les personnes présentes, nul ne releva l’annonce. Alors que le sommet du donjon ducal déployait son ombre sur les jardins expérimentaux roses et violacés du Duc, signe de la fin de la matinée, des gardes se présentèrent au Chancelier. Après une très courte discussion, Alarak se tourna vers le Duc et les sujets qui l’entouraient et exprima d’un voix forte et assurée : « Elesias al’Dormanor arrive, mon Duc. Il semble qu’il ait eu quelques incidents ce matin pendant son trajet… Je l’introduis tout de suite ! » Il s’empressa ensuite de rejoindre les gardes, et disparut quelques instants. L’attente ne fut pas longue, et il revint bientôt accompagné d’un homin assez jeune. Sa sève matis lui avait conféré un air noble dont les habits finement tissés rehaussaient la valeur . Il était grand, et son regard perçant balayait la cour sans qu’aucun sentiment ne transpire sur son visage. Cet air, qui pouvait paraître hautain pour certains, ne manqua pas de choquer une partie des sujets, d’autant que le fait qu’on ait attendu un peu plus que la normale pour prendre le déjeuner avait suscité l’interrogation chez ceux notamment dont l’embonpoint était proportionnel à l’efficacité en tant que vassaux du Duc. Tout le monde regardait Elesias, mais ce dernier ne sembla pas s’en préoccuper. Il continua d’avancer d’un pas sûr aux côtés d’Alarak et des deux gardes flanqués de part et d’autre, puis finalement s’agenouilla devant le trône dans une gracieuse révérence :

« Duc Sokkar, glorieux défenseur des Matis, digne successeur du Duc Aarlkyr et pieux serviteur du Grand Mentor, je me prosterne devant vous. Veuillez recevoir mon serment de fidélité ; votre verbe sera mon ordre... J’espère que je saurai trouver grâce à vos yeux comme mes ancêtres l’ont fait aux yeux des vôtres. »