Ryzom
Centre CREVETTE

De EncyclopAtys

Rubber-Stamp-Lore choix H.png
de:Die_Tryker-Forschungsgesellschaft
en:The FISHES society
es:La sociedad BIRRA
fr:Centre CREVETTE


« Celui là ? » Le Tryker souleva ses lunettes de ses yeux et les cala sur son front. Ses yeux étaient cernés de cercles brillants, tandis que le reste de son visage était couvert de crasse grise. « Oh, c’est un FRED. Un automate de nettoyage pour les fenêtres submergées. » Le client, un vieux marchand tryker plutôt replet, avec des sourcils broussailleux, regarda avec irritation la grande cage devant lui. « Hmm, et ça marche comment ? »

L’inventeur se plaça à côté de son appareil et mit une main dessus comme s’il présentait un bodoc bien gras qu’il aurait voulu vendre au boucher. « Vous le mettez dans l’eau près de l’appartement tryker dont vous voulez nettoyer le côté extérieur des fenêtres. Vous savez, pour se débarrasser de toutes les algues et les coquillages. Vous mettez quelques poissons — vendus séparément — dans la cage et ensuite vous utilisez ce treuil pour le descendre lentement jusqu’à ce qu’il s’accroche à la fenêtre sale avec ces ventouses. » Le vieux Tryker haussa un sourcil. « Ensuite, vous utilisez cette manivelle ici... » L’ingénieur se dirigea vers un second énorme engin, relié par des câbles épais à la cage, et qui ressemblait à un tonneau géant avec avec une très grosse manivelle dessus, « pour donner de petits chocs électriques aux algues et aux poissons. Non seulement ça diminue l’adhérence des algues sur la fenêtre, mais en plus ça stimule les poissons pour les manger. Ils les dévorent littéralement sur la fenêtre. Résultat : une fenêtre parfaitement nettoyée sans plongeurs trykers ! »

Le client hocha la tête lentement. « Et les poissons sont réutilisables ? »

« Euh... eh bien, nous sommes toujours en phase de test. Pour le moment, le résultat du nettoyage n’est pas parfait mais les poissons sont délicieux, frits sous l’eau par les chocs électriques. Donc ils sont réutilisables... si on veut. » Le client n’eut pas l’air convaincu. « Je n’étais pas vraiment à la recherche de poisson frit. Et pourquoi l’avoir appelé FRED ? »

L’ingénieur se gratta la tête. « Ché pas trop. Je n’ai pas trouvé de chouette acronyme, alors je l’ai appelé FRED. »


— Un ingénieur CREVETTE à un récent marché aux inventions de Crystabell.

COURTE DESCRIPTION

Les Trykers s’intéressent à tout, aucune autre race n’est aussi curieuse et fascinée par les secrets et étrangetés que les habitants d’Aeden Aqueous. Et ils essayent toujours d’augmenter la qualité de vie dans leur pays avec parfois des moyens très simples, et parfois d’autres, assez extraordinaires. Tout cela doit être coordonné et les ressources pour les recherches doivent être administrées. (Note : ceci ne s’est pas avéré strictement exact, ni le contrôle particulièrement efficace.)

C’est l’objectif de CREVETTE, le Centre de Recherche et d’Études Tryker en Technologie et Étrangeté. Le Centre est réputé pour ses méthodes de recherche osées, ses membres prenant de grands risques pour faire avancer la technologie et l’exploration. De nombreux projets sont gardés secrets jusqu’au début de la phase de test, et cette phase de test conduit souvent à des catastrophes plus ou moins importantes, telles qu’explosions, quelques animaux un peu sonnés, ou un épais brouillard sur les cités trykers mais, heureusement, les Enfants du Vent sont très tolérants à tous ces désagréments, car, au bout du compte, le Centre contribue pour beaucoup à la réputation scientifique des Trykers.

  • Noms :
    • FISHES — "Foundation for the Investigation of Scientific, Heuristic and Engineering Solutions"
    • FISCH — "Forschungsgesellschaft für Ingenieurswesen, Seltsames, Curiositäten und Heimliches"
    • CREVETTE — « Centre de Recherche et d’Études Tryker en Technologie et Étrangeté »
    • BIRRA — "Borrachos e Ingenieros Resolviendo Retos Absurdos"
  • Symbole : bleu clair et blanc ; un poisson et un engrenage
  • Devise : « Aucune solution n'est trop extrême pour être testée. » (Devise officieuse : « Toutes les grandes inventions ont commencé par un grand boum. »)
  • Fondation : 2518
  • Membres célèbres : Ba-Ben Len (chef de la tribu des Déferlants, porte-parole aux assemblées locales et nationales), Be'Arroy Arty (ingénieur, inventeur du Kincher mécanique), Winny Mac'Wytter (expert météo pour les expérimentations sur le vol en Flyner)
  • Influence : considérable (dans la Fédération), modérée (Atys)
  • Puissance financière : importante
  • Citation : "Il n'existe pas de problème qui n'aurait pas de solution." "Tu ne trouves pas qu'il y a comme un bruit ?" - "Si ! COUUUUUUUUUURS!!!!"
  • Spécialités : ingénierie, expéditions, création d'engins mécaniques et magiques, analyse d'objets et appareils
  • Taille : environ 30 scientifiques, ingénieurs et assistants, plus environ 50 mécènes et parrains qui soutiennent le Centre financièrement ; certains sont membres de façon secrète.
  • Emplacement actuel : Pas de localisation spécifique, on peut trouver des membres un peu partout dans Aeden Aqueous, la plupart des laboratoires sont à Windermeer. Mais le Centre entretient un bureau officiel et un hall de réunion à Crystabell.

HISTOIRE

Still Wyler, en grand visionnaire de la paix et de l’unité entre les quatre peuples, n’était pas trop sûr que les Trykers auraient accès au savoir des institutions des autres pays. Néanmoins les Trykers ont des capacités particulières, un bon exemple en étant leur maîtrise de l’ingénierie pour utiliser la puissance du vent. Ce savoir devait être préservé et développé pour la Nouvelle Trykoth. L’année 2518 fut une année de progrès pour les Trykers : le Traité des Droits de l’Homin fut signé par les dirigeants des quatre nations, et l’Accord de Libre Échange avait été signé deux ans auparavant. Seulement trois ans après la signature du traité de paix qui avait mis fin à la guerre entre la Fédération et le Royaume Matis sous le règne de Jinovitch, les cités Trykers grouillaient de vie et les horreurs de la guerre avaient laissé place à une pure joie de vivre, une économie prospère et un vent frais dans la Fédération.

Au cours d’un marché d’artisanat à Crystabell en 2518, Still Wyler rencontra quelques marchands aisés, artisans et commerçants au bar pour fêter avec une bière ou deux le succès du marché. Alors que tous se réjouissaient des produits présentés au cours des quelques jours passés, Still Wyler leur fit part de ses inquiétudes quant aux moyens de préserver le savoir du peuple tryker en ingénierie et en artisanat. Bientôt, tout le monde fut euphorique à l’idée de créer une société ou un centre de recherche pour les scientifiques et les ingénieurs, financé par les Trykers aisés et la Fédération elle-même pour permettre une recherche libre. Et comme meer (le partage) est une des valeurs centrales pour les Trykers, ce centre ne devait pas être une organisation centralisée et stricte, mais chaque cité devait pouvoir en tirer avantage. C’est ainsi que le CREVETTE naquit, et en même temps sa structure lâche et diversifiée.

Dans les années qui suivirent, le centre contribua à des avancées mineures et majeures dans la technologie. Il travailla sur l’amélioration des éoliennes, la purification de l’eau et la climatisation. Mais il assista également le gouvernement dans le décryptage d’anciens textes et l’analyse d’objets étranges.

L’un des projets internationaux les plus importants fut l’installation des engins qui accélérèrent la reconstruction des tours d’observation des Kitins partout sur Atys en 2576.

LE CENTRE AUJOURD'HUI

Le groupe ne parle guère de ses projets si ce n’est pas nécessaire. Ce n’est pas juste pour garder des secrets, mais aussi parce qu’il s’intéresse à des projets qui n’intéressent pas les autres peuples. La recherche sur l’utilisation pratique de bars sous l’eau est un sujet qui n’intéresse que les Trykers, tout comme la recherche d’une peinture pour colorer l’eau autour de Fairhaven avec des couleurs iridescentes pendant les festivals.

Le CREVETTE n’a pas de dirigeant, mais il y a un comité de 13 membres par et parmi tous les membres du centre. Le Gouverneur de la Fédération ou son représentant y occupe toujours le treizième siège et dispose d’un droit de veto. Le comité est généralement constitué de mécènes et leurs noms sont connus au sein du centre, mais tenus secrets à l’extérieur. L’un d’entre eux est élu comme porte-parole du centre pour les affaires officielles. Le comité peut créer des commissions et en élire les membres pour trier les requêtes de fonds à destination du comité. La liberté de recherche est une valeur importante au sein du centre et il est excessivement rare que le comité refuse une demande de fonds ayant un rapport avec la technologie, les systèmes mécaniques ou magiques, l’exploration ou l’analyse d’objets du passé, par contre il est plus prudent pour ce qui est des autres champs de recherche comme la botanique, les kitins ou la guerre. Les exceptions concernent bien sûr toutes les recherches liées à la Goo qui sont strictement interdites et entrainent immédiatement un passage en jugement devant une cour fédérale.

Le CREVETTE est une organisation à but non lucratif, mais bien sûr les mécènes aimeraient bien voir quelques résultats pour les dappers qu’ils investissent. Tous les détails des soutiens financiers accordés à un chercheur sont enregistrés et si l’une de ses inventions génère un profit quelconque celui-ci est d’abord utilisé pour rembourser les sommes accordées au chercheur par le centre. Les bénéfices restants sont ensuite partagés entre les mécènes qui ont contribué au projet et l’ingénieur ou le chercheur lui-même. Bien sûr, cela n’arrive pas souvent et heureusement la majorité des mécènes a une bonne dose d’idéalisme et de patriotisme qui les pousse à investir dans le centre.

Les gouvernements locaux, les tribus et l’Assemblée nationale de Fairhaven demandent souvent des recherches à CREVETTE. Dans ce cas, le gouvernement lui-même investit les dappers en tant que mécène d’un projet.

Au cours des dernières années, les archives ont pris une place de plus en plus importante et les statuts du centre prévoient de façon irrévocable que ce savoir doit être accessible à tous les membres du centre, du gouvernement, et à tout homin disposant d’une invitation du comité ou du gouvernement. Bien sûr, vendre les connaissances tryker en ingénierie à d’autres nations est considérée comme une trahison envers le Tor Lochi et mène à l’exclusion du centre.


Représentation et Symboles

Comme le centre n’apparent pas en tant que tel très souvent en public, le CREVETTE ne prête guère d’attention aux symboles ou à une représentation unifiée. Au fil des ans les couleurs bleu et blanc ont été préféré, aussi de nombreux ingénieurs et scientifiques portent ces couleurs lorsqu’ils représentent le comité en public. Il n’y a pas de symbole unifié mais dernièrement deux symboles sont apparus de plus en plus souvent : la roue dentée pour l'importante branche d'ingénierie du centre et bien sûr le poisson représentant son acronyme dans les dialectes de Crystabell et Windermeer. Aussi une fusion des symboles, un poisson avec un engrenage pour oeil ou un poisson autour d'un engrenage, peut être considérée comme le symbole le plus exact du centre.

Enemis et Alliés

Le centre CREVETTE n’a pas d’ennemi connu, mais puisqu’il s’oppose strictement à toute recherche sur la Goo ils sont opposés à toutes les organisations ou tribus qui font des recherches sur la Goo.

D’un autre côté le CREVETTE a de nombreux alliés. En dehors des nombreuses et intenses relations avec le gouvernement fédéral, les marchands et les tribus des Lacs, il est étroitement lié aux autres groupes de recherche tryker comme l’Académie d’Avendale qui s’occupe des aspects culturels des Enfants du Vent, ou le Conseil des Scientifiques de la Nouvelle Trykoth qui s’intéresse davantage à rassembler des informations sur l’état de l’art sur Atys qu’à inventer. En général, le centre partage volontiers son savoir avec le peuple tryker, mais quand il s’agit d’affaires extérieures il ne partage pas tout gratuitement. Le comité et parfois même l’assemblée nationale ou le gouverneur décident de tout transfert de technologie à l’extérieur de la Fédération si ce n’est pas à destination de tribus à forte composante Tryker comme les Saigneurs de Racines, les Cancrelats ou les Embourbés.

Mais surtout, le centre CREVETTE a sa place dans la communauté scientifique d’Atys et y est généralement apprécié pour son ouverture d’esprit, sa capacité à collaborer et aussi sa puissance financière.

MEMBRES

En général, chaque membre peut choisir de révéler ou non son appartenance. Certains (en particulier les mécènes) préfèrent de rester dans l’ombre alors que les ingénieurs doivent parfois travailler en public parce que leurs machines sont tout simplement trop grandes ou trop dangereuses pour les laboratoires sous-marins.

Ba-Ben Len

Ba-Ben Len est une homine zoraï âgée qui dirige la tribu des Déferlants depuis de nombreuses années. Cette tribu est connue pour son grand savoir magique qui lui permet d’estimer et d’analyser plus avant les pouvoirs cachés et les buts d’un artefact inconnu ou d’un mystère magique. Très tôt, Ba-Ben, en tant que dirigeante de la tribu, a été connue parmi les Trykers comme un brillant savant dans le domaine de la magie et elle a donc été invitée très tôt par Still Wyler à rejoindre les discussions sur le besoin d’une société scientifique dans Aeden Aqueous. Ainsi, Ba-Ben est l’un des membres fondateurs du CREVETTE. Néanmoins, depuis la reformation de la constitution fédérale qui a introduit les Taliari comme représentants du Tor Lochi et comme Ba-Ben a été nommée comme l’un d’entre eux, la tribu elle-même s’est ouverte de plus en plus à la Fédération de la Nouvelle Trykoth. Rapidement, Ba-Ben est devenue l’un des membres du comité les plus respectés. Finalement, en 2555, Ba-Ben a été élue en tant que représentante officielle du CREVETTE et s’est présentée en tant que telle aux Taliari. Depuis lors, la grande Zoraï est présente à de nombreuses assemblées locales et nationales et transmet toute demande aux chercheurs et ingénieurs.

La personnalité calme et pensive de Ba-Ben est un contrepoint aux membres trykers vivants et agités, et elle écoute souvent aux réunions sans dire un mot, juste pour stupéfier finalement tout le monde avec une analyse exacte et concise de la situation. Durant ses voyages à Fairhaven elle garde également un œil aussi ouvert que possible sur de nouveaux membres potentiels pour sa tribu qui doivent être à la fois des magiciens prometteurs et d’un caractère calme et pensif.


Be'Arroy Arty

Be'Arroy Arty, un ingénieur tryker d’âge moyen avec de longs cheveux vert foncé et les inévitables lunettes sur le front, a toujours été l’un des ingénieurs les plus talentueux du centre, mais a surtout été reconnu pour la construction de l’appareil qui a permis d’accélérer la reconstruction des camps d’observation des kitins en recouvrant les matériaux de construction d’une couche de sève, de façon comparable à celle qui a permis la création des dappers. Bien sûr, le prototype a explosé jusqu’au haut du ciel et il a fallu l’aide de quelques braves homins non seulement pour sauver l’ingénieur de la falaise où il avait été catapulté, mais aussi pour rassembler les cristaux de sève nécessaire à l’engin et qui avait été dispersé tout autour de Fairhaven.

Be'Arroy Arty est un ingénieur typique du CREVETTE : intrépide, audacieux, intelligent et passionné, mais aussi cinglé, et avec la ferme croyance que les mesures de sécurité ralentissent le progrès. En privé, c’est un Tryker facile à vivre, qui apprécie autant la bière que la polka tryker. Pour cette dernière il a développé un tuba automatisé, mais pour l’instant il ne peut jouer que deux tons et son usage est donc fortement limité.

Son atelier se situe à Fairhaven.


O'Banon Emmen

Le vieux scientifique tryker appartient au petit groupe du CREVETTE qui s’intéresse aux sciences de la vie bien qu’O’Banon en particulier ne se limite pas à ce sujet. Pour être honnête, le Tryker n’est pas très compétent dans ce domaine, mais il a rassemblé une grande quantité de graines de plantes partout sur Atys et il accepte volontiers de nouveaux spécimens. Il traite ces graines avec différents produits chimiques et fluides et observe les résultats. Pour cette raison, Emmen n’est pas tant considéré comme un botaniste que comme un alchimiste qui a de nombreuses substances alchimiques à sa disposition. En dehors de ça, O’Banon Emmen a publié toute une variété de théories sur le voyage dans le temps et énerve les gens en leur posant des questions sur l’année ou le Cycle Atysien en cours.

Emmen a les cheveux courts car il doit souvent combattre des incendies dans son laboratoire de Windermeer et une grande tâche jaune ressemblant au soleil sur le visage, résultat d’une expérience ratée et qu’il a transformé en tatouage. Il laisse essentiellement une impression embrouillée, toujours à bredouiller ou à développer des théories, oubliant des choses et parfois même tombant des passerelles de Windermeer, complètement oublieux de ses escaliers.


Nili O'Toolyn

Nili O’Toolyn occupe un rôle particulier au sein du centre puisqu’elle est l’une des très rares Trykers (avec O’Banon Emmen) à s’intéresser à la botanique. La plupart des Trykers sont — par patriotisme — fiers des richesses de la flore des lacs, mais pour la plupart d’entre eux, travailler avec les plantes est tout simplement ennuyeux à mourir puisqu’elles ne bougent pas et explosent encore plus rarement. Par contraste avec son collègue Emmen, Nili O’Toolyn possède des connaissances approfondies sur les plantes, non seulement celles qui poussent dans l’Aeden, mais aussi celles dans les régions voisines comme les Primes Racines ou la Masure de l’Hérétique. Bien que Nili et Emmen ne s’apprécient pas, ils sont souvent forcés de collaborer puisque Nili a les connaissances et Emmen le laboratoire et les échantillons de plantes pour les expériences.

Nili est l’ancienne étudiante de Rosen Ba'Darins, une herboriste très respectée et qui se considère elle-même comme l’héritière de Rosen, qui a toujours refusé de devenir membre du centre. Nili elle-même était également très sceptique envers le centre, mais a finalement accepté de le rejoindre pour des raisons financières. Ce qui ne signifie pas qu’elle soit amie avec tout le monde dans le centre ni qu’elle doive coopérer pleinement avec lui...

Winny Mac'Wytter

Depuis qu’il était petit garçon, Winny Mac'Wytter a été fasciné par l’élément de l’air. Que ce soit la technologie derrière les éoliennes tournant sans fin dans Aeden, les tempêtes loin au-dessus de la canopée ou les rapides changements de temps partout sur Atys, il n’y a pas un champ de recherche lié au vent que Winny n’ait étudié. L’étude du vent a une longue tradition dans la culture tryker (ce qui n’est guère surprenant pour un peuple qui se nomme lui-même « Enfants du Vent »), mais Winny est l’un des rares qui s’intéresse plus largement aux phénomènes météorologiques et qui ne se limite pas à l’exploitation du vent à des fins d’ingénierie. At dans ce nouveau domaine de la météorologie, Winny est sans égal.

Depuis qu’il a prêté son concours au projet de la NASA de voler avec des Flyners, il rêve de construire un flyner artificiel pour se déplacer dans les airs, mais pour l’instant, le centre n’a pas accepté de financer un tel projet.