Ryzom
Sommet des Quatres Peuples

De EncyclopAtys

Rubber-Stamp-Lore choix Vert.png


Entre 2025 et 2570, l'histoire c'est diffractée, à cause de distorsions produites par les arc-en-ciel lors de la fuite du premier essaim, donnant entre autres trois mondes dénommés par la Karavan: Aniro, Arispotle et Leanon.



Homins de tous peuples !

L’heure est grave ! La menace maraudeur n’a jamais autant pesé sur nos épaules qu’en ce jour. C’est pourquoi il est important de s’unir et de discuter de nos décisions à venir.

J’ai donc décidé de convier les dirigeants des peuples homins, ainsi que les Assemblées des quatre Nations et l'Ambassade pour la Paix, à Fairhaven le Quinteth, Fallenor 11, 2e CA 2559* Côte de Loria.

Ma proposition est simple : un nouveau traité des quatre peuples, qui garantirait une alliance contre les Maraudeurs !

Homins de tous les peuples ! Vous êtes les bienvenus à Fairhaven en cette occasion.

Taliari, je compte sur votre présence également pour donner l’avis du peuple de la Fédération.

Pour la Paix !

Denen Toen, Gouverneur de la Fédération de la Nouvelle Trykoth


— Affiches placardées dans toutes les villes d'Atys

-o§O§o-



Ma chère maman,

Aujourd'hui, ce Quinteth, Fallenor 11, 2e CA 2559, j'ai été postée à Fairhaven à l'occasion du Sommet des Quatre Peuples, une journée rare pour tout homin. Tôt le matin, je m'étais donc retrouvée à l'entrée de l'immeuble de la Côte de Loria, juste en face du Théâtre.

- Vous ne bougerez pas d'un pouce d'ici !

- Oui, chef ! avais-je répondu. Et, regardant ma pique dérisoire je me risquai à demander : et si des maraudeurs...

- Vous ne bougerez pas d'un pouce ! Pas de bavures ! Ces marauds ? Ils viendront, c'est sûr, et s'ils se font bruyants c'est de la provoc, alors vous n'avez rien vu. Compris, jeune recrue ?

- Oui, chef ! Bien, chef !

J'avais donc rien à faire de plus qu'à admirer le spectacle, et l'attente fut longue quand on ne peut pas bouger.

Vers la soirée, un ranger apparut sur la scène, un certain Wilk Potskin, il souriait tout le temps.

Après, sont arrivées les délégations des quatre nations. Qu'ils étaient beaux, tous dans leur tenue d'apparat, bien qu'incontestablement, Denen Toen était le plus magnifique.

Ils étaient là, tous les quatre, de gauche à droite. En vert comme sa forêt natale, le Roi des Matis, puis, notre gouverneur, incomparablement élégant dans son costume en dégradé de bleu et de turquoise, puis, l'Empereur fyros dans son impressionnante armure de feu et enfin le Grand Sage Mabraka, mystérieux, avec cette espèce de spectre étrange qu'il brandit comme une boule de feu.

Chacun était accompagné de son plus haut officier militaire comme garde de corps, lui aussi revêtu des plus beaux habits en harmonie avec ceux de leur chef. Devant, en bas de l'estrade, les cinq émissaires de la Paix étaient alignés, tenant précieusement leurs parchemins du traité.

Notre gouverneur Denen Toen ouvrit alors le Sommet par un discours que je te rapporte ici (j’ai une excellente mémoire, l'habitude de devoir témoigner).

"Lordoy Homines et Homins de toutes nations !

Je suis heureux de voir tant de monde en ce lieu aujourd'hui !

C'est suite aux récentes attaques maraudeurs dans le Désert et à la prise du Palais Impérial par ceux-ci que j'ai proposé aux dirigeants des autres nations de nous réunir en un Sommet des quatre Peuples.

Nous avons jusque-là sous-estimé leur force et aujourd'hui c'est Pyr qui en paie le prix.

Demain, si nous ne prenons garde, cela sera peut-être au tour de Fairhaven, ou de Zora, ou même d'Yrkanis.

C'est maintenant qu'il nous faut agir et renouer les alliances qui ont par le passé uni les homins, leur permettant de survivre aux kitins lors de l'arrivée sur les Nouvelles Terres.

L'Ambassade pour la Paix travaille depuis des saisons à la rédaction d'un nouveau traité de paix.

L'heure est venue de nous pencher ensemble sur cette proposition de traité et d'unir nos forces contre la menace maraudeur tous ensemble, zoraïs, matis, fyros, trykers et apatrides !

Pour la Paix et la Liberté !"

C'était émouvant.

Ensuite, le sharükos du Désert exposa la situation de l'Empire après la prise de Pyr. Dexton nous exhorta à l'union entre homins pour éradiquer les maraudeurs et je pense que la majorité d'entre nous en était convaincue même si ça et là des réfractaires se faisaient entendre.

Sur ces paroles, notre gouverneur reprit la parole (toujours orchestrée par le maître de cérémonie ranger).

Lors de cette première partie du Sommet des Quatre Nations, chaque peuple est encouragé à discuter de ce traité dans leur campement (**), où interviendront aussi les dirigeants.

L'objectif est la signature rapide de ce traité !

Une fois cela fait, un second Sommet se déroulera ici même, le plus rapidement possible afin que nous décidions tous ensemble d'une stratégie militaire pour libérer Pyr.

Le Roi Yrkanis commença à exposer son point de vue sur la proposition de Traité :

"Deles Silam homins, homines !

Je n'ai pas l'habitude de me déplacer hors de mes magnifiques forêts. Mais comme nous l'a rappelé le Gouverneur Denen Toen, la situation est très grave.

Le Royaume a lui aussi subi quelques attaques de Maraudeurs. Récemment, un assassin a tenté d'empoisonner nos cultures, en vain !

Mais aujourd'hui, un cap a été franchi... Pyr est tombée, le Palais Impérial est aux mains des Maraudeurs.

Malgré les récents conflits, j'ai pris le temps de réfléchir aux enjeux d'un tel événement. Après avoir discuté avec la Karavan, les envoyés divins ont tous été d'accord pour dire que l'arrivée en puissance des Maraudeurs est une catastrophe.

Ces barbares sans foi ni loi ne doivent pas être pris à la légère.

Pour cela, le Royaume consent à aider l'Empire !

Bien sûr, nous imposons des conditions.

Le Royaume souhaite la restitution de la Source Cachée, la libération de la Générale Stachini Rosidi et le remboursement d'une partie de la rançon."

Vint ensuite le Grand Sage Mabreka :

"J'ai longuement interrogé les Kamis...

Leur Sagesse m'a soufflé que yui, les peuples devaient s'unir face à la menace maraudeur.

Mais il serait futile de profiter de la situation pour obtenir des avantages...

Atys souffre !

Les Maraudeurs sont une grande menace face à laquelle nous devons nous unir, mais ce n'est pas la seule menace !

Je suis pour l'idée d'union proposée par ce traité.

Et j'approuve le fait qu'il ne se contente pas de prévoir une union face aux maraudeurs, mais aussi face aux autres fléaux comme la Goo et les Kitins."

Finalement, notre gouverneur conclut :

"Ce Traité est une promesse sans égal, et nous sommes tous réunis dans le but de nous mettre d'accord et de le signer !

Que chaque délégation prenne quelques minutes pour en discuter, puis nous ferons ensemble le point sur nos remarques respectives."

Après les discussions devinrent âpres entre Fyros et Matis au sujet du territoire de la Source. En même temps, notre gouverneur remarqua quelques points gênants sur le traité. L'un deux concernait la notion sacrée des trykers : l'Egalité. Un homin, une voix. Mais à part quelques définitions à préciser, le traité semblait presque prêt à être approuvé et signé officiellement le Quarta, Pluvia 22, 2e CA 2559.

Lors de cette suite donnée au Sommet des Quatre Nations et après la signature tant attendue du traité, les peuples décideront donc ensemble de la stratégie militaire à adopter afin de libérer Pyr et son Palais Impérial.

Voilà, je t'ai raconté tout ce que j'ai pu voir et entendre de là où j'étais, et crois moi, c'est dommage que tu ne sois pas venue. J'espère que ta santé ira en s'améliorant et je t'embrasse bien fort en attendant d'être en permission pour te rendre visite.


— Lettre d'un garde fédéral du service d'ordre

-o§O§o-


Annexe

-o§O§o-