Ryzom
Miana Sinia

De EncyclopAtys

Résumé


"Sortir de l'ombre"

"Miana ferma la porte derrière elle.

Elle s’arrêta quelques instants admirant les hautes colonnades qui soutenaient la charpente du vestibule menant à Ses appartements. Maintes fois elle avait parcouru ce lieu sans que personne ne sache qui elle était. Une silhouette élancée, un pas léger et discret, aucun tintement d’armures lourdes sur son passage, demain elle serait reconnue. Certes elle avait reçu en mission le don de la connaissance à son peuple. Mais par là même, Il allait lui retirer l’apanage de l’inconnu. Elle ne le servirait plus de la même manière après ce jour. Son visage ne sera plus celui passe-partout qui lui avait permis de se dissimuler si facilement. Elle sera celle par la bouche de laquelle le peuple allait savoir.

Milvia était de garde ainsi que Valfyr, tous deux à leurs regards sur la représentante de la guilde de Karavia et sur ce qu’elle tenait entre ses mains, savaient déjà que demain serait un jour important pour tous les suivants de Jena.

La guilde de Karavia était encore inconnue des Matis. Elle oeuvrait dans l’ombre depuis prés de cent ans, servant son souverain loyalement dans toutes les missions diplomatiques et d’espionnages. Demain Miana devrait être connu car c’est à elle que revenait le grand honneur d’apporter les paroles de Jena au peuple.

Miana serra la main sur le parchemin, et laissa ses doigts caresser le sceau royal de l’homin pour qui elle donnerait sa vie. Le coeur noué et la tête haute, elle s’avança vers Milvia.

« Capitaine, les commandements seront lus et proclamés demain ici même à Yrkanis, votre mission sera d’escorter le peuple Tryker désirant partager avec nous ce grand moment. Je vous attendrai ici même avant de faire la lecture. »

Milvia raidit tous ses membres en un salut militaire.

« Bien Madame »

Miana avança, s’éloignant du capitaine de la garde et de son soldat, elle pensa à ses suivantes, ces homines qui seront parmi la foule demain. Celles que personne ne peux reconnaître, celles qui seront toujours présentes dans l’ombre, cette ombre qu’elle allait quitter demain, en livrant les saintes paroles de Jena.

Elle sourit."

Source