Ryzom
Maquette

De EncyclopAtys

de:Der Fluss der Zeit
en:Event:The river of time
es:El río del tiempo
fr:La rivière du temps
ru:Река времени
 
UnderConstruction.png
Traduction à revoir!
Ne blâmez pas les contributeurs, mais venez les aider 😎

Texte de référence ( Texte actuel, utilisé comme référence ) :
Notes: (Zorroargh, le 2015-11-05)


Depuis plusieurs années déjà, des homins s'interrogeaient sur d'étranges anomalies survenues après le deuxième Essaim de Kitins. Leurs questions devenaient de plus en plus nombreuses et pressantes[1].

Dialogue des Esprits

Mais les homins n'étaient pas seuls à se poser des questions, un jour on surprit ce dialogue :

— Cette façon d’interagir avec Homins, nous avons jamais utilisée.
— Cette logique est contradictoire et non utile. Partout où leurs pensées peuvent aller, la nôtre peut aller.
— Si loin nous avons jamais allé.
— Si loin nous devons aller.
— Nous devons comprendre. Notre recherche est distordue et décalée. Nos souvenirs sont confus. Les souvenirs des Homins aussi.
— Trop de risques !
— Ne pas ignorer, cela est en nous. Nous avons besoin de savoir.
— Pour être utile est en nous aussi. Est-il utile ?
— Connaissance est utile.
— Peut-être que nous demandons à nos ennemis ?
— Mais comment commencer ?
— Est-il utile de répandre cette façon de communiquer ?
— Il est bon. Essayez, mais seulement pour quelques instants.
— Attention...( La communication est brusquement fermée.)

Il semblerait que la Karavan n'ait pas apprécié la tentative d'intrusion des Kamis :

— Ils osent ! nous devons prendre les choses en main avant que Ma'Duk propage de fausses vérités ! Et nous devons nous dépêcher pour améliorer notre cybersécurité !

Tout cela força la Karavan à réagir :

Homins chercheurs, nous sommes conscients de vos commentaires. Nous hésitions à parler à votre peuple parce que le niveau de vos connaissances est trop éloigné des nôtres pour expliquer les phénomènes qui vous intriguent. Mais, entre scientifiques, nous pourrions essayer d’échanger nos visions et trouver un outil d’enseignement accessible à la majorité pour vous transmettre notre science.

Nicho ne pouvait pas laisser les puissances manipuler une fois de plus l'hominité. Il fit diffuser le message[2] à tous les homins :


Je vous invite à une réunion au camp des Rangers du Bois d’Almati le 16h - Quarta, Winderly 16, 2e CA 2581 (*), en présence des Puissances, afin de vous apporter une explication sur les différences de souvenirs qui nous affectent tous.
Je dirigerai cette réunion moi-même afin de veiller à la justesse des informations données par les Puissances, car la connaissance d’Elias nous éclaire objectivement. Nous allons sortir de l’ombre, car il est temps pour vous d’en savoir plus.

Le camp Ranger du Bois d'Almati

Orphie Dradius a accédé à la demande de Nicho Miadi, le porte-parole des Trytonistes. Elle a demandé à Melga de préparer une estrade pour accueillir les représentants des puissances et le Trytoniste.

Les deux homines Rangers surveillent que les opérations se déroulent convenablement.

L'accueil

À l'heure prévue, un représentant Kami surgit sur l'estrade montée à l'occasion par les Rangers. Presque instantanément, un vaisseau de la Karavan descend et vient se stationner derrière l'estrade. Une homine de la Karavane, vêtue de rouge, se téléporte sur l'estrade.

Soudain, venu de nulle part apparemment, Nicho Miadi, surgit de derrière un arbre, jette rapidement un coup d’œil pour vérifier que tout est sauf, puis se précipite entre les deux Rangers qui accueillent les trois délégations.

Orphie Dradius s'adresse à la foule :

Ceci est notre camp, notre foyer. Vous y êtes les bienvenus, vous qui êtes nos invités. Nous vous demandons de ne pas abuser de notre hospitalité.

Nicho Miadi enchaîne tout de suite :

Grâce à l’hospitalité des Rangers, j'ai pu réunir les Kamis et la Karavan pour élucider le mystère de nos souvenirs, ainsi que celui de nos différents dialectes surgis de nos langues communes. Maintenant, je laisse la parole aux Kamis.

Le Kami commence un étrange discours, sorte de multi monologue laissant perplexe de nombreux Atysiens.

- Nous sommes Kami.
-- Nous sommes ici pour vous.
- Nous sommes autant que vous êtes de nombreux esprits.
-- Nous sommes un comme vous êtes un en Ma-Duk.
--- Quelque chose est arrivé.
- Nous savons.
-- Nous ne savons pas.
--- Qu’est-il arrivé ?
- Ici, nous étions.
-- Savoir est utile.
--- Nous sommes Ma-Duk.
-- Nous ne sommes pas Ma-Duk.
- Ma-Duk nous contient tous.

Nicho comprend que le Kami a fini :

Je vous propose maintenant d’écouter attentivement les explications du scientifique de la Karavan.

L'homine de la Karavan, qui s'avère être une scientifique, fait apparaître un luciogramme sur l'estrade :

Homins, nous vous avons apporté les résultats de nos observations adaptées à vos connaissances.
Homins, prêtez attention au projecteur de lucios que j'ai apporté. J'y présenterai des images que vous appelez "lucios". Chaque fois que je dirai "lucio" vous devrez rafraîchir votre projecteur de lucios.

Le luciogramme

Lucio 1 : L’étrange rivière du temps.

Imaginez un instant que le temps est une étrange rivière. Imaginez que vous versiez sur l’eau de la rivière des fioles d’huiles colorées. Elles vont se répandre sur la surface, mais ne se mélangeront pas. Imaginez trois taches d’huile comme dans l’image que nous vous présentons. Elles sont proches, mais séparées. Ces taches de couleur sont comme des Homins dans le temps. Elles sont sur la rivière, mais ne savent rien de la rivière elle-même ni des autres taches. Le temps, comme le flux de la rivière, s'écoule à travers chaque tache, mais il ne s'écoule pas de la même manière à travers chaque tache.

Lucio 2 : Différentes histoires pour certains Homins.

Chaque "tache d’huile" est similaire, mais pas identique. Les choses se produisent ou ne se produisent pas. Les homins dans chacune des taches vivent leurs histoires séparées, parfois tragiques, avec des similitudes ou des différences par rapport aux autres, et ce, jusqu’au dernier moment.

Lucio 3 : L’essaim des Kitins.

Les Kitins pullulaient de partout et fondirent sur l’hominité.

Lucio 4 : L’Exode au cours du deuxième essaim.

La rage des Kitins était trop grande pour être contenue. La Karavan et les Kamis fortifièrent les villes des homins. En vain, les défenses furent balayées. L’hominité était perdue à moins qu’elle puisse fuir la destruction impitoyable portée par l’invasion meurtrière des Kitins.

Lucio 5 : Les Arcs-en-ciel et les Puissances.

Nous, les deux factions, Kami et Karavan, ainsi que toutes les autres forces réunies pour l’occasion, avons œuvré pour mettre tout le monde à l’abri. Les Kamis ouvrirent leur Oasis aux Rangers et même aux Trytonistes. Les Kamis et la Karavan en gardèrent l’entrée de telle sorte que l’exode de toutes les nations puisse être bien assurée. Les Trytonistes construisirent des ponts avec leurs Arcs-en-ciel, comme ils l’avaient déjà fait lors du premier essaim. Ces ponts que les Trytonistes construisirent n’étaient pas un substitut à nos autels ni même à ceux des Kamis. Ils ne connaissent pas les rouages de l’univers comme nous. Leurs portes ont fait leur travail, mais elles consommèrent beaucoup plus d’énergie que ne l’auraient fait les Kamis ou la Karavan. Dans le même temps, nos défenses et celles des Kamis continuaient à brûler de l’énergie.

Lucio 6 : L’eau s’écoule en aval (le goulot).

Les milliers d’opérations des Arcs-en-ciel et de nos défenses ont pompé l’énergie d’Atys, perturbant l’écoulement du temps dans le voisinage, ce qui a créé quelque chose comme une aspiration des taches, les rapprochant au point de les mélanger. En fin de compte, un point critique a été atteint.

Lucio 7 : La chute.

Ce point critique que l’exode avait provoqué fusionna les trois taches d’huile pour n’en former qu’une seule, comme si une chute d’eau les avait mélangées. Au milieu de ce cataclysme, c’était la toute-puissance et la miséricorde de la divine Jena qui sauvegardait tous les homins et même les Kamis dans chacune de ces taches. Mais après le mélange de chaque petite goutte d’huile, chaque homin avait gardé ses souvenirs associés à l’une des trois taches et ne partageait pas les souvenirs des autres.

Lucio 8 : Le vaisseau observateur de la Karavan.

Vous qui étiez dans ces «taches d’huile» issues des Nouvelles Terres, vous ne pouviez pas réaliser ce qui s’était passé. Lorsque vous avez quitté le refuge ou vos cachettes après huit années, vous avez cru retrouver l’Atys et les homins de vos souvenirs. Il en était de même pour nous, ceux de la Karavan qui étaient sur la surface d’Atys près de la zone où la téléportation massive a eu lieu, cette zone que vous appelez les Nouvelles Terres. Ce n’est qu’à bord des vaisseaux Karavan dans le ciel, loin de la turbulence du point critique, que le mélange des «taches» fut observé et que nous pûmes enregistrer l’anomalie. Mais nous étions impuissants face au phénomène, l’aspiration massive d’énergie avait créé un phénomène irréversible. Nous espérions que les Homins reviendraient à une vie normale après la fin du Second Essaim, mais il y eut quelques incidents étranges et certains d’entre vous, homins plus curieux que d’autres, s’en inquiétèrent. Par conséquent, nous vous apportons cette démonstration unique de notre science. Nous ne pouvons pas vous donner plus d’explications, vous ne comprendriez pas. Même pour nous, la Karavan, c’est difficile. La théorie de ce que nous appelons «univers parallèles» n’est comprise que par une poignée d’experts. Et c’est la première fois que nous avons la chance de réellement observer ce phénomène que nous étudions maintenant. C’est tout ce que nous avons à dire.

Conclusion de Nicho le Trytoniste et d'Orphie la Ranger

Nicho s'écrie :

Homins, constatez l’incompétence des Factions !
Ma-Duk ne voit rien !
La Karavan croit avoir compris et nous cache la vérité !
Libérons-nous de leur joug ! Pensons par nous-mêmes !

Nicho s'éclipse.

Le Kami et l'homine de la Karavan s'en vont sans dire un mot, et rares sont les homins qui ont pu voir leurs regards se croiser.

Orphie conclut :

Je pense qu’il sera difficile d’en savoir plus.
Mais une chose est sûre : plus que jamais, nous avons besoin de montrer notre solidarité.
En tant que Ranger, je vais m’assurer, autant que possible, d’accomplir cette tâche que nous nous sommes fixée, celle de défendre l' hominité contre les dangers qui ne sont peut-être pas seulement Kitins.
Merci pour votre présence et au revoir.








For some years now, some homins had been wondering about strange anomalies encountered after the second Kitins Swarm. Their questions have become more and more numerous and pressing. [3]

Dialogue of the Spirits

But the homins weren't the only ones asking themselves questions, one day this dialogue was perceived:

— This way to interact with Homins, we have never used it.
— That logic is adversarial and not useful. Wherever their thoughts can go, ours can go.
— So far away never have we gone.
— So far away we must go.
— We must understand. Our investigations twist and shift. Our memories are confused . Homins memories too.
— Too many risks!
— Not to ignore is within us. We need to know.
— To be useful is within us too. Is it useful?
— Knowledge is useful.
— Perhaps we ask our enemies?
— But how do we start?
— Is it useful to spread this way of communicating??
— It is good. Try, but just for a few moments.
— Watch out.... (Communication is suddenly closed.)

It seemed the Karavan didn't appreciate the intrusion attempt of the Kamis:

— They dare! we have to take things in hand before Ma'Duk spreads false truths! And we have to hurry to improve our cybersecurity!

All this forced the Karavan to react:

Homins researchers, we are aware of your comments. We were hesitant to talk to your people because the level of your knowledge is too far from ours to explain the phenomena that intrigues you. But among scientists it might be possible to exchange views and find a teaching tool for you to transmit our science.

Nicho could not let the powers manipulate hominkind once more. He had the message circulated to all the homins: [4]

I'm calling you for a meeting in the Rangers camp of Almati Wood on 19h - Tria, Winderly 15, 2e CA 2581 (*), in the presence of the Powers, in order to provide you with and explanation on the differences in memories that we are all suffering from.
I'll lead this meeting myself to make sure of the accuracy of the information provided by the Powers, since knowledge of Elias enlightens us objectively. We will leave the shadows because it's time to know more.

The Ranger camp in the Almati Wood

Orphie Dradius has agreed to the request of Nicho Miadi, the Trytonist spokesperson. She had askedd Melga to prepare a stage to greet the representatives of the powers and the Trytonist.

The two Ranger hominas watch that the operations take place properly.

Welcome

At the due time, a Kami representative appears suddenly on the stage installed for the occasion by the Rangers. Almost instantaneously, a Karavan ship comes down and stands behind the stage. A red-dressed Karavan homina teleports herself on the stage.

Suddenly, seemingly coming from nowhere, Nicho Miadi emerges from behind a tree, glances quickly to check everything is safe, and runs between the two Rangers who welcome the three delegations.

Orphie Dradius addresses to the crowd:

This is our camp, our house. You are welcome here as our guests. We expect that you will not abuse our hospitality.

Nicho Miadi continues quickly:

With the help of the hospitality of the Rangers, I could get together Kamis and Karavan to elucidate the mystery of our memories and our differing dialects of our common tongues. Let the Kami speak now.

The Kami starts a strange speech, some kind of multi-monologue which let lots of Atysians puzzled.

- We are Kami.
-- We are here to be you.
- We are many as you are of many minds.
-- We are one as you are one in Ma-Duk.
--- Something has happened.
- We know.
-- We do not know.
--- What has happened?
- We are here.
-- Knowing is useful.
--- We are Ma-Duk
-- We are not Ma-Duk.
- Ma-Duk contains all.

Nicho understands that the Kami has finished:

Here, a Karavan scientist tells us she has an explanation. We should listen to her.

The Karavan homina, who appears to be a scientist, has a viewing screen appear on the stage:

Homins, here you have the results of our observations adapted for your knowledge.
Homins, please focus your attention on the Viewing Screen. I will present pictures, called Slides. When I say "Slide", you should refresh your view.

Viewing Screen

Slide 1: Time as a strange river

Imagine for a moment that time is a strange river. Imagine you throw onto the river water, liquids like colored oils. They will spread on the surface but they will not mix. Imagine three oil "stains" as in the picture we are showing you. They are close, but separate. These colored "stains" are like Homins in time. They are on the river but do not know the river itself and the other "stains". In each "stain" time flows, like the river, but it does not flow the same for each one.

Slide 2: On Different History for some Homins

Each "oil stain" is similar but not identical. Things happen or do not happen. Until the last moment the homins in each of the "stains" experienced their sometimes tragic separate histories, some things the same, some different.

Slide 3: The Kitins Swarmed over All.

The Kitins swarmed over all of them.

Slide 4: The Exodus during the second swarm

The Kitin’s wrath was too great to be contained. The Karavan and Kami fortified the cities of the homins, but the defenses were breached. Hominkind was lost unless it could escape their relentless and ruthless destruction during their killing spree.

Slide 5: The Rainbows and the Powers

We, both factions (Kami & Karavan) and all other forces, joined together for the occasion, to bring everyone to a safe place. The Kami opened their Oasis to the Rangers and the Trytonists, and the Kami and the Karavan guarded the entrance so that the Exodus of all Nations together might succeed. The Trytonists built Rainbow gates, just as they had during the first Swarm The Rainbow Gates that the Trytonists built were not as subtle as our altars or even those of the Kami. They do not know the workings of the universe as we do. The gates did work but they pulled far more power from the world than those of the Kami or the Karavan. At the same time our defenses and those of the Kami pulled at the power of Atys as well.

Slide 6: The Water Flows Downstream (The Drain)

The thousands of operations of the Rainbow Gates and our defences drew power from Atys and disturbed time near them, creating something like a waterfall that sucked at the "stains", drawing them closer and closer to each other and distorting them. In the end, a critical point was reached.

Slide 7: The Waterfall Mixes the Stains

That critical point, that massive drain, caused the three "oil stains" to merge to form one large one, as if a waterfall had mixed them. In the midst of this cataclysm it was the power and mercy of divine Jena that held all of Atys safe from harm and preserved all homins and even the Kamis in each of the "stains." But after the mixing each tiny drop of oil, each homin, each person, kept the memories of one of the three "stains" and did not know the memories of the others.

Slide 8: The Karavan Ship Observer.

Those in the "oil stains", all of you in the New Lands, could not realize what had happened. When you returned from the refuge, or came out from your hiding places in the New Lands after eight years you saw the Atys you knew and met homins you thought you knew. It was the same for us of the Karavan on the surface of Atys near the area where the massive teleportation took place, that area you call the New Lands. We, too, were mixed together but held only one memory each. It was only the Karavan vessels in the sky, far from the turbulence of the critical point, the mixing of the "stains," that observed and recorded the anomaly. Even they could not do anything about it. The massive energy drain created an irreversible phenomenon. We thought the homins would go back to normal life after the end of the Second Swarming, but there were few strange incidents and some of you homins are more curious than others. Therefore we bring you this unique demonstration of our science. We can not give you more explanation; you would not understand. Not even all Karavan understand . The theory of what we call "parallel universes" is understood only by a handful of experts. Since this is the first time we have the chance to actually observe it, we also are researching the phenomenon. This is all we have to say.

Conclusion by Nicho the Trytonist and Orphie the Ranger

Nicho shouts:

Homins, see the incompetence of the Factions!
Ma-duk sees nothing!
The Karavan believes he has understood and is hiding the truth!
Let us free ourselves from their yoke! Let's think by ourselves!

Nicho slips away.

The Kamin and the Karavan homina leave without another word, and there are very few homins who could notice their eyes crossing.

Orphie concludes:

I think it will be difficult to find out more.
One thing is clear: more than ever we need to show our solidarity.
As a Ranger, I will ensure as much as possible this task we set ourselves, that of defending hominkind against the dangers that are perhaps not only Kitins.
Thank you for your presence and goodbye.

References

Rubber-Stamp-Lore choix Vert.png