Ryzom
Lomea

De EncyclopAtys

Carte d'identité

Prénom : Lomea
Nom : Inconnu
Race : Tryker
Allégeance : Pro Kami
Date de naissance : Inconnue
Guilde : Tribu Talodi
Lieu de résidence : Zora

Extrait du Livre de Vie

float

Premier Chapitre : L’enfance.

Lomea est née de parents Trykers sur la planète Atys. Elle possède un grand frère. La petite famille vivait paisiblement dans un village d’Aeden Aqueous. Peu de faits ont marqué l’enfance de Lomea, tout était banal. Son père et son frère chassaient et pêchaient la journée pour les repas, tandis que Lomea restait à la maison avec sa mère pour préparer les dîners, tenir la maison en ordre et toutes sortes de tâches ménagères. Notre jeune Trykette était très malchanceuse et très maladroite, elle ne réussissait presque jamais ce qu’elle faisait ce qui lui fît perdre toute confiance en elle-même car elle voyait sa mère, son père ainsi que son frère tout réussir, ou presque.

Second Chapitre : L’adolescence.

Plus Lomea grandissait, plus son problème de maladresse devenait important. Elle était un peu comme la maudite du village. Dès qu’on la croisait les gens se tenaient à l’écart de peur de subir de ses actes. Elle avait déjà faillis faire flamber la maison familiale 15 fois ! Heureusement qu’elle n’habitait pas chez les Fyros, l’eau ne manque pas en Eden Aqueous. Une fois elle voulût préparer le dîner seule en allant cueillir des champignons non loin de la maison. Jusque là tout se passait bien sauf que… les champignons étaient nocifs pour la santé et toute la famille fût malade pendant 18 lunes. Elle n’en pouvait plus. Elle n’arrivait à rien, elle échouait tout.

C’est alors qu’un soir de grande solitude et déprime, seule dans son lit douillet, elle décida de mettre un terme à cette malédiction. Lomea avait entendu parler d’une puissante mage pouvant guérir tous les maux ! Ceci n’était que rumeur au vent mais c’était sa seule lueur d’espoir. Elle prit un petit sac avec quelques vivres et partie à l’aventure en demandant à tout les gens qu’elle croisait s’ils avaient entendu parler de cette magicienne. Ses parents au petit matin fût surpris de ne pas la voir et était morts d’inquiétude mais restaient discrets… « Elle reviendra, ne vous en faites pas » disaient sa mère.

Les jours passèrent et notre malchanceuse continuait son périple, elle savait qu’elle était presque arrivée et ne voulait pas s’arrêter en si bon chemin tandis que ses proches morts d’inquiétude au bout du second jour de disparition étaient partit à sa recherche.

« 3 jours plus tard »

Enfin arrivée, Lomea vît une petite maisonnette perdue au milieu des lacs. Elle se précipita à l’intérieur et découvrit une grande femme, elle ressemblait à une Matis. Elle lui parla de son problème rapidement, toute excitée. La magicienne lui dit qu’elle pouvait y faire quelque chose mais qu’il y aura des sacrifices à faire. Lomea aveuglément accepta tout de suite sans hésitations. La Matis commença à préparer un puissant sortilège qui emplissait la maison d’une lumière éblouissante et une petite fiole apparue dans la main de Lomea.

« Boit ceci et tes problèmes disparaîtrons » dit la magicienne.

Lomea hésita, la fiole contenait un liquide vert fluorescent pas très rassurant. C’est alors que son père et son frère entrèrent en trombe dans la maison ! Ils étaient visiblement heureux de la voir saine et sauve. Elle leur expliqua son acte rapidement. Son père lui suppliait de ne pas boire la fiole, qu’il l’aimait plus que tout même si elle ne faisait que des bêtises malgré elle. Mais la jeune trykette était têtu…. Et but la potion d’une traite ! Un puissant orage se déclencha dans la seconde qui suivit et un puissant éclair frappa la maison. Tout le monde se retrouva projeté au sol. Après quelques minutes le frère de Lomea reprit connaissance et ne la trouva plus dans la maison. Elle avait disparu…

Troisième Chapitre : La renaissance.

Il y a des choses dont même le Livre de la Vie ne semble pas comprendre, et en voici une. Le père et le frère de Lomea choquée qu’elle disparu si violemment repartis vers leurs village, tristes. A peine rentrés ils dirent à la mère de famille qu’ils avaient vu Lomea mais qu’elle disparût après avoir bu une potion étrange. Mais c’est alors qu’elle répondit :

« Qui est Lomea ? »

Les deux hommes se regardèrent un peu choqués et…

« C’est vrai… Qui est cette Lomea ? » Dit le frère. « Je n’en sais rien.. » répondit le père.

La famille avait oublié son existance, peut-être dû aux effets de la potion… La magicienne avait dit qu’il y aura des sacrifices. De son côté Lomea était sur une petit île, cela ressemblait à son pays d’avant. Le même sable fin, les mêmes lacs. Elle avait veillit physiquement. Elle ressemblait plus à une femme maintenant. Elle se promena un peu et vit un énorme Clopper comme son père en parlait avant. (Elle n’avait rien oublier de ses proches, elle). Effrayée elle prit la fuite et vit le monstre mourir derrière elle. Un homme l’avait tué :

« Tu devrais utiliser quelque chose pour te défendre, jeune femme ! » dit-il. « Mais euh, je euh… » « Suis moi ! » Et il partit en courant vers un petit poste de garde.

Cet homme lui fit découvrir qu’il y avait des entraîneurs au service du peuple. Elle pouvait apprendre l’art de la magie, du combat tout pleins d’autre choses. Elle décida de se perfectionner dans un sort d’attaque pour se défendre des Cloppers et ainsi survivre, ce monde semblait si hostile.

« Très bien, je veux te voir à l’œuvre, montre moi ce que tu sais faire ! » Dit l’homme.

Lomea s’approcha d’un terrifiant Clopper, fît exactement ce que l’entraîneur lui avait dit… Et miracle ! Ca marchait ! Le monstre ne fît pas un plis et tomba raide mort à ses pieds. Lomea était folle de joie c’était la première fois qu’elle réussit quelque chose sans qu’il ne se déclenche toute une série de catastrophes. Elle semblait réellement guérie… mais loin de sa famille. Elle partit de la petite île quelques jours après s’être entraîné durement dans l’art de la magie et se retrouva à Aeden Aqueous, mais tout semblait changé. Rien n’était pareil que dans ses souvenirs… Elle decida alors que ce serai sa nouvelle vie, et qui sait peut-être qu’elle retrouverai un jour ou l’autre sa famille.

Liens Annexe

La Tribu Talodi