Ryzom
Graine de la Vie

De EncyclopAtys

Chaque Homin naît avec la Graine de la Vie qui permet à son âme de renaître. Cette graine invisible, portée au niveau du front, agit en fonction des croyances religieuses de son propriétaire. C’est grâce à elle que la Karavan ou les Kami peuvent rendre vie à nos âmes.

Les systèmes de téléportation sont aussi liés à la présence de cette Graine en nous. Par le biais de leur technologie ou de leur magie, Karavan et Kamis exploitent son pouvoir afin de faciliter les voyages des Homins sur Atys. Comme le vent porte les graines aux quatre coins du monde, les graines de la vie portent les âmes des Homins.


Selon les dires du sage fyros Aeion Lyan, cette Graine de la Vie nous est invisible ; cependant il semblerait qu'elle puisse apparaître lorsque la foi qu’un Homin porte à l'une ou l'autre des grandes puissances d'Atys est suffisamment profonde. Cet état ultime à atteindre serait celui décrit par les Kamis quand ils parlent de l'«Âge des Kamis»[1], ou par la Karavan quand il est question d'atteindre la confiance de Jena et d'obtenir l'«élévation»[2].

Selon Aeion Lyan, il se peut qu’en atteignant cet état les Homins verront leur front serti du diamant de la graine de la vie qu'ils portent en eux. Des gravures anciennes montrent en effet des Homins au front orné d’une gemme à facettes, brillant de différentes couleurs selon chaque peuples.

Mort d'homin

Lorsque la Graine de Vie d'un homin est touchée, celui-ci ne peut plus être ressuscité. Ainsi, il meurt de manière définitive. Il semblerait qu'il est possible de "dupliquer" le corps des homins :

"Contrairement à ce que nous avions annoncé, le Sénateur Axies n'est pas mort de vieillesse, mais d'empoisonnement. Un petit groupe d'homins a retrouvé hier ce que nous pensions initialement être une copie du corps de feu notre Sénateur. Il s'est avéré qu'il s'agissait en fait de l'original. Nous conservions une copie reconstituée à partir de la graine de vie... magie ou technologie qu'aucun de nos scientifiques ne maîtrise pour le moment."

Certaines sources proviennent des Chroniques d'Atys