Ryzom
Cokamool

De EncyclopAtys

Cokamool Cocoa
Rubber-Stamp-Lore choix H.png
Ambre taxonomique
Cokamool
Cokamool-L.jpg
Règne Animal
Catégorie Fausse plante
Écosystème Primes
Type de riposte Sans défense
de:Cokamool
en:Cokamool
es:Cokamool
fr:Cokamool
ru:Цокамоол
 
UnderConstruction.png
Traduction à revoir !
Ne blâmez pas les contributeurs, mais venez les aider 😎
Texte de référence (original utilisé comme référence) :
Notes :

Le cokamool (nommé cocoa dans la Kitinière du Bois d'Almati) n’est en fait pas une plante mais une colonie d’animaux mutualisés.

Chaque minuscule animal hermaphrodite développe, à partir d’un pied spongieux qui se fixe au sol, une coquille très dure du même type que celle des coquillages des Lacs et qui a la même fonction de protection. La partie centrale est molle et gluante et fait office de bouche, d’estomac et d’organe reproducteur. En grandissant les individus fusionnent pour donner l’apparence d’une seule créature.

Le développement des lentilles grossissantes par les Trykers en a permis l’observation. Elle filtre les petits organismes (animaux et végétaux) qui volettent au gré des vents chauds et humides des Primes Racines. À maturité, de minuscules fragments se détachent de la partie molle et s’élèvent dans l’air pour aller coloniser un autre endroit.

Comme beaucoup d’organismes endémiques des Primes, il est bioluminescent.

Il est pratiquement impossible d’ouvrir un cokamool fermé et les homins savent qu’il ne faut pas y risquer les doigts sous peine de mutilation.

Cokamools à divers stades de développement

Last version 2019-11-11•