Ryzom
Almati

De EncyclopAtys

Résumé

Histoire

À la fin de sa vie il devint le maître botaniste de la cour royale. Cette charge impliquait la sylviculture des plants destinés à abriter les appartements royaux des futures générations. Almati choisit un endroit propice au développement de ces plants. En quelques années il planta des centaines de jeunes pousses en un lieu qui porta bientôt son nom.

Ses connaissances lui permirent d'accélérer la croissance des jeunes arbres. La beauté de ses arbres, la douce lumière tamisée par les épais feuillages firent du bois un lieu de promenade pour les Matis épris de mélancolie.

La rumeur racontait qu'Almati était aussi alchimiste et qu'il se livrait à des travaux condamnables. Sa proximité avec le pouvoir royal décourageait les velléités d'investigation et lui donnait d'amples moyens. Plusieurs curieux disparurent d'ailleurs mystérieusement dans le Bois d'Almati. Les détracteurs d'Almati prétendaient discrètement que le vieil homme et ses jeunes assistants dévoués travaillaient dans un laboratoire secret situé dans de mystérieuses cavernes enfouies sous les racines de ses arbres. Aucun de ses ennemis ne réussit à en découvrir l'entrée.

La rumeur enflant avec les disparitions de sujets mélancoliques, le roi se résolut enfin à demander à son maître du palais d'enquêter sur cette affaire et ce personnage devenu encombrant. Chance ou malchance pour Almati, quelques jours plus tard le grand essaim s'abattait sur le royaume matis. Comme tant d'autres, Almati disparut dans la tourmente et ses cavernes devinrent alors un sujet de convoitise inaccessible pour les alchimistes et les botanistes.

Références

Le site des Chroniques d'Atys : "Chronique d'Erlan : des lieux oubliés".