Ryzom
Déclaration des Droits de l'Homin

De EncyclopAtys

(Redirigé depuis Droits de l'Homin)

Historique

2507

  • Still Wyler propose un texte à Fairhaven pour lutter contre l'esclavage qui constituera plus tard la base de la Déclaration des Droits de l'Homin.

2518

  • les 4 peuples ont signé la Déclaration.

2559

Texte

Préambule

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homin constitue une avancée majeure dans la reconnaissance des homins en tant qu’entité unique et donc dans la reconnaissance de l’espèce homine. Le présent texte a été inspiré par un texte que Still Wyler a présenté au gouvernement de Fair Haven en 2507 pour combattre l’esclavage. Le texte définitif a été amendé et ratifié par les quatre peuples homins en 2518 sous l’impulsion de Wyler ; en voici le contenu :

Article 1

L’hominité n’est pas divisible. Chacun des quatre peuples représente un quart équivalent de l’hominité. Tout homin est un membre équivalent de l’espèce homine.

Article 2

Tous les homins naissent libres et égaux en dignité et en droit.

Article 3

Personne ne doit être maintenu en esclavage ou en servage. L’esclavage et le commerce d’esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 4

Un homin n’est ni un animal, ni une machine, ni un objet. Un homin se distingue du règne animal, des objets ou des machines par sa capacité à prévoir et à planifier un ensemble d’actions, ce qui indique la présence d’une âme. En conséquence, un homin ne saurait se réduire à l’ensemble des organes qui permettent à son corps de fonctionner.

Article 5

Tout homin, quels que soient sa race, son âge, sa nationalité ou sa religion, a le droit de choisir son apparence et la façon dont il s’habille.

Article 6

Tout homin a le droit d’exercer un métier dans tous les états libres homins dans la limite des lois de la nation concernée.

Article 7

Tout le monde a droit à un accès équitable à la technologie, la magie, la médecine et l’éducation pour améliorer son développement personnel.

Article 8

Les savoirs et les formations les plus élevés doivent être accessibles à tous de manière égale sur la base du mérite personnel.

Article 9

Personne ne doit illégitimement agresser autrui.

Article 10

Indépendamment de sa race ou de sa couleur, un homin doit secourir promptement tout homin blessé et le soigner jusqu’à son rétablissement. Le non respect de cet article constitue une violation des droits fondamentaux de l’Homin.