Ryzom
Wook : Différence entre versions

De EncyclopAtys

m (orthographe)
m
 
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
Il dut pourtant s'absenter une longue période et ne fut pas autoriser à emmener Wook avec lui. Sacha devait, avec l'aide de Meola, tenter de retrouver les enfants disparus lors du rapt des esclavagistes. Un jour, sa mission prit fin de façon heureuse, ils avaient retrouvé Cian et il put enfin revenir aux landes obscures trouver son fils. Le temps des retrouvailles, il laissa librement Wook aller à ses occupations car il était très occupé à observer Cian. C'était une homine qui forcait le respect, elle était sans doute aucun, une combattante aguerrie au point que son nom venant des cités avait deja fait echo jusqu'au camp.
 
Il dut pourtant s'absenter une longue période et ne fut pas autoriser à emmener Wook avec lui. Sacha devait, avec l'aide de Meola, tenter de retrouver les enfants disparus lors du rapt des esclavagistes. Un jour, sa mission prit fin de façon heureuse, ils avaient retrouvé Cian et il put enfin revenir aux landes obscures trouver son fils. Le temps des retrouvailles, il laissa librement Wook aller à ses occupations car il était très occupé à observer Cian. C'était une homine qui forcait le respect, elle était sans doute aucun, une combattante aguerrie au point que son nom venant des cités avait deja fait echo jusqu'au camp.
  
Un soir, les anciens convoquèrent tous les membres émérites de la tribu. Un choix venait d'être fait, Cian pour ses connaissances des cités trykers serait choisie pour constituer un détachement à [[FiarHaven|Fair Haven]]. Là bas, elle devrait faire connaitre aux citoyens des lacs, la culture de la tribu, recruter parmi les réfugiés des homins pour méler leurs gênes à ceux des lignées bohèmes. Pour cela, il faudrait participer activement à la défense des lacs et établir durablement un hall pour les représentants de la bohème au coeur même de la capitale. Sacha, lui, ne ferait pas partie de ce détachement car il resterait au camp afin d'en assurer la défense.
+
Un soir, les anciens convoquèrent tous les membres émérites de la tribu. Un choix venait d'être fait, Cian pour ses connaissances des cités trykers serait choisie pour constituer un détachement à [[FairHaven|Fair Haven]]. Là bas, elle devrait faire connaitre aux citoyens des lacs, la culture de la tribu, recruter parmi les réfugiés des homins pour méler leurs gênes à ceux des lignées bohèmes. Pour cela, il faudrait participer activement à la défense des lacs et établir durablement un hall pour les représentants de la bohème au coeur même de la capitale. Sacha, lui, ne ferait pas partie de ce détachement car il resterait au camp afin d'en assurer la défense.
  
 
Alors que les anciens allaient donner ordre à Cian de lever une expédition pour Fair Haven au plus vite, Sacha se rendit au tipee de son fils et lui tint ce discours :
 
Alors que les anciens allaient donner ordre à Cian de lever une expédition pour Fair Haven au plus vite, Sacha se rendit au tipee de son fils et lui tint ce discours :

Version actuelle datée du 17 avril 2006 à 11:38


Carte d'Identité

Sa vie

Le fils de Sacha

Wook était le fils de Sacha et Irina. Sa mère était morte en couche et c'est donc les homines du camp qui lui fournirent un peu d'amour maternel. Son Père Sacha etait un meneur d'homins, un puissant chasseur, mais son impuissance face au cruel destin de sa bien aimée l'avait endurci jusqu'à traiter son propre fils sans la moindre compassion.

Wook avait réchappé aux terribles enlèvements qui avait frappé le camp reculé des landes obscures car malgré son jeune age, son Père avait exigé sa présence à la chasse. Il était ensuite resté au camp ravagé et ces images resteront à jamais gravées dans sa mémoire. Mais wook ne laissa pas paraître ses sentiments depuis lors, il rebatit avec les autres le camp. Il échappait dès que possible, aux expéditions de son père, pour rester écouter les paroles des anciens. Il détestait se battre, préferait faire pour le mieux pour sa tribu sans se soucier du comment.


Wook, d'un naturel doux et qui ne s'interessait qu'à la vie au sein du camp, devait sans cesse obéir aux ordres de son père lequel s'inquiétait du devenir de sa famille. Sacha désirait que comme lui, Wook devienne un homin fort et apte à se battre. Des conflits incessants éclataient entre les membres de cette famille meurtrie. Wook préferait contempler les racines s'élevant au ciel et rester à l'abri des remparts des landes obscures. Or son père lui infligeait de longues expéditions sans cesse plus éprouvantes... Sacha lui aussi souffrait des rapports entre son fils et lui mais ne pouvait concevoir que son enfant puisse être un jour livré à lui même sans savoir se défendre.

Il dut pourtant s'absenter une longue période et ne fut pas autoriser à emmener Wook avec lui. Sacha devait, avec l'aide de Meola, tenter de retrouver les enfants disparus lors du rapt des esclavagistes. Un jour, sa mission prit fin de façon heureuse, ils avaient retrouvé Cian et il put enfin revenir aux landes obscures trouver son fils. Le temps des retrouvailles, il laissa librement Wook aller à ses occupations car il était très occupé à observer Cian. C'était une homine qui forcait le respect, elle était sans doute aucun, une combattante aguerrie au point que son nom venant des cités avait deja fait echo jusqu'au camp.

Un soir, les anciens convoquèrent tous les membres émérites de la tribu. Un choix venait d'être fait, Cian pour ses connaissances des cités trykers serait choisie pour constituer un détachement à Fair Haven. Là bas, elle devrait faire connaitre aux citoyens des lacs, la culture de la tribu, recruter parmi les réfugiés des homins pour méler leurs gênes à ceux des lignées bohèmes. Pour cela, il faudrait participer activement à la défense des lacs et établir durablement un hall pour les représentants de la bohème au coeur même de la capitale. Sacha, lui, ne ferait pas partie de ce détachement car il resterait au camp afin d'en assurer la défense.

Alors que les anciens allaient donner ordre à Cian de lever une expédition pour Fair Haven au plus vite, Sacha se rendit au tipee de son fils et lui tint ce discours : "Wook, mon bien aimé fils, pardonne moi de n'avoir pas été toujours aimant avec toi mais nous vivons une ère de violence et tu dois être prêt... Ici, je n'ai pu faire de toi le guerrier que j'aurai souhaité, notre paradis ne peut pas t'inspirer à prendre les armes. Mais souviens toi de notre camp après les exactions de ces maudits criminels. Songe à tout nos frères qui sont tombés, à nos épouses violentées et ces enfants arrachés à l'innocence..."

"Notre tribu s'éteint, nous ne supporterons pas de nouveau une telle tragédie, ce serait la fin de notre culture et un manquement à notre devoir. Je sais que tu trouves la violence bien futile mais pour proteger ce que tu aimes tu dois être prêt à la defendre de ta vie. Je n'ai qu'une volonte Wook... Cian... Tu dois te joindre à son détachement... Je veux que tu suives son enseignement et l'aides dans sa tache. Tu as beaucoup à apprendre d'elle comme nous tous. Elle a été coupée des siens, a tout perdu, est revenue des ténèbres pour servir de grandes causes et aujourd hui, elle porte la responsabilité de sauver notre tribu."

"Je vais immediatement m'entretenir avec elle pour que tu prennes la route à ses cotés. Tu dois partir Wook et tu ne peux pas fuir les responsabilités envers ta famille et les tiens. Il en est ainsi, je souhaite que tu comprennes...."


Wook était choqué... Partir, avec l'étrangère... Pour rejoindre l'inconnu, les cités... Sauver sa tribu, devenir un homin parmi les sédentaires... Que de tourments, Wook alla trouver son confident, un sage de la tribu, pour confier son trouble. Le calme qui émanait du sage gagna peu a peu Wook, il ecouta parler longuement le sage, qui conclut en ces mots :

"Wook, tu vas souffrir, tu vas tomber, tu vas faire face à un monde hostile... Ton destin est maintenant lié à Cian ainsi qu'à celui de toute la tribu... Vous allez au devant d'épreuves difficiles mais auprès d'elle, tu apprendras la détermination et la foi en soi. Ce sera très dur mais ce sera gratifiant, à ton retour au camp, tu liras sur le visages de tes frères, la joie et la sérénité dont tu seras le garant. Sois fort, tu ne peux te permettre de faillir à ta destinée..."


Ce furent les derniers mots qu'entendit wook de la part du sage, dès le lendemain, Cian lui avait assigné la tâche d'aide de camp et le faisait travailler sans ménagement avant le départ. Puis le détachement dut partir, il salua tout le monde, regarda une dernière fois les landes qu'il aimait tant puis l'homine qui le menait aux cités. Il voulut cacher ses larmes mais remarqua que Cian pleurait aussi. Alors qu'il la croyait si dure et lui tant à plaindre, il songea qu'elle venait encore de se séparer des siens, que sa responsabilité était lourde, qu'il devrait apprendre à la connaitre et faire preuve du même courage...