Ryzom
Utilisateur:Zakkk : Différence entre versions

De EncyclopAtys

m
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
<div style="margin:0em;padding:1em;border: medium outset #0f0;background:#9f9;color:#030;text-align:center;font-weight: bold; font-size:large;font-variant:small-caps;text-shadow: white -1px -1px 0.02em, black 1px 1px .05em;">[[File:Rz ryzom logo.png‎|100px|left]]<br/>Cette page est conforme à la Lore et peut être considérée comme officielle.<div style="text-align:right;font-weight: normal; font-size:small;font-variant:none;font-style:italic">Date de validation:{{{1|15 juillet 2016}}}<br/></div></div>
 +
<includeonly>[[Category:ValideLore]]</includeonly>
 +
<noinclude>[[Catégorie:Modèle:Bandeau]][[Catégorie:Modèle:Lore]]</noinclude>
 +
 +
 
{{PJ|lucio=Zakarya.jpg|nom=Zakarya di Avalae<br><br>(dit Zakkk)|rôle=[[Greffier Royal à la retraite]]|guilde=[[Guilde:La Firme|La Firme]]|race=[[Fyros]]|nationalité=[[Matis]]|culte=[[Karavan]]}}
 
{{PJ|lucio=Zakarya.jpg|nom=Zakarya di Avalae<br><br>(dit Zakkk)|rôle=[[Greffier Royal à la retraite]]|guilde=[[Guilde:La Firme|La Firme]]|race=[[Fyros]]|nationalité=[[Matis]]|culte=[[Karavan]]}}
 
Zakarya di Avalae a été trouvé au bord des eaux de Source Cachée par Livia et Sirgio di Avalae, 2 spécialistes matis de la faune et de la flore, en mission dans la région pour le royaume. Ils l'ont adopté et élevé dans le respect des principes et traditions matis.<br>
 
Zakarya di Avalae a été trouvé au bord des eaux de Source Cachée par Livia et Sirgio di Avalae, 2 spécialistes matis de la faune et de la flore, en mission dans la région pour le royaume. Ils l'ont adopté et élevé dans le respect des principes et traditions matis.<br>

Version du 15 juillet 2016 à 21:53

Rz ryzom logo.png

Cette page est conforme à la Lore et peut être considérée comme officielle.
Date de validation:15 juillet 2016


Zakarya di Avalae

(dit Zakkk)
Zakarya.jpg
Greffier Royal à la retraite
Guilde La Firme
Rang inconnu
Race Fyros
Nationalité Matis
Culte Karavan

Zakarya di Avalae a été trouvé au bord des eaux de Source Cachée par Livia et Sirgio di Avalae, 2 spécialistes matis de la faune et de la flore, en mission dans la région pour le royaume. Ils l'ont adopté et élevé dans le respect des principes et traditions matis.

Bien que ses origines fyros soient évidentes, Zakarya ne vit que pour la famille royale et le pays matis.
D'un naturel calme et généralement amical avec tous les homins qu'il croise sur sa route, sa sève fyros peut parfois le faire sortir de ses gonds et entrer dans une colère noire si devant lui une injustice est commise envers quiconque.
Il aime rire et faire rire de tout, même si c'est à ses dépends.

Ne reniant en rien ses origines et sa sève, Zakarya ayant toujours vécu dans le royaume, se sent plus matis que fyros.
Il supporte difficilement le racisme de certains sujets à son encontre et le fait d'être considéré par eux comme un sous-homin, expatrié du désert, ennemi des matis.
C'est cette raison qui l'a poussé à œuvrer au rapprochement des peuples en devenant Émissaire Royal Suppléant pour la Paix.

Zakarya place en point d'honneur d'être l'ami de tous les peuples d'Atys et d'entretenir avec leur nation une renommée sans tâche.
(Même s'il sait qu'il passera toujours pour un traitre à sa sève pour les habitants du Désert Ardent)

Très fier d'avoir été anobli par le Karan Yrkanis, il est devenu le Greffier Royal de son successeur, son fils le Karan Stevano.

Depuis la fin du Deuxième Grand Essaim et le retour du Deuxième Exode, il a tenté, modestement, de faire de son mieux afin de maintenir l'ordre, la grandeur et la splendeur du royaume pour que le moment venu, le Karan puisse retrouver son trône et la famille royale son palais.

Fervent admirateur de Jena, il lui a confirmé son allégeance dès que ses représentants lui en ont donné la possibilité.

Titres et renommée

Avant le Deuxième Grand Essaim


Au retour du Deuxième Exode


"A la retraite" mais une retraite "ACTIVE"


Se sentant diminué physiquement et dans l'impossibilité d'assurer pleinement sa charge, Zakarya a décidé lui-même de prendre sa retraite.

Dans l'impossibilité de se mouvoir aisément, il confie parfois à ses amis proches le soin d'être ses yeux et ses oreilles dans la Cité d'Avalae.

Ne pouvant tolérer de rester inactif, Zakarya classe ses dossiers et ceux laissés par ses prédécesseurs.
- Comptes rendus de Chambre des Nobles,
- Comptes rendus de Conseils locaux,
- Documents et notes divers,
- Rapports des gardes, affiches et affichettes,
Il contrôle tous les écrits, les répertorie, ordonne et classe patiemment tout ce qu'il trouve.

De nombreux écrits le laissent toutefois perplexe.
Des documents surement très anciens et recouverts d'une fine écriture en partie effacée.
Des documents déchirés et endommagés à jamais par le temps et les invasions kitines.
Certains d'entre eux découvert lors de sa prise de fonction dans les greffes, glissés, volontairement ou non, derrière un meuble.
Des parchemins surement très anciens et recouverts toujours de cette même fine écriture que les ravages du temps, de l'humidité, de la poussière et la négligence de ses prédécesseurs ont rendus inutilisables à jamais.
Des listes d'ingrédients, des recettes oubliées, des rapports d'expériences... pour la plupart non signé ou seulement d'un simple "A" et portant un sceau brisé et usé inconnu.

Parchemin énigmatique.


Dans quoi classer de tels documents ?
Recettes culinaires, observations botaniques, simples listes de matériaux, lettres de créances, messages codés ou sauf-conduits ?

Pour mémoire

A consacré une grande partie de sa vie au bien-être des sujets du royaume.
Travaillant pour la grandeur et la reconnaissance des arts matis quel qu'ils soient auprès du plus grand nombre.
Tente à son niveau et de façon diplomatique de maintenir le royaume en paix avec les autres nations.
A conçu les plans du Marché de la Cité d'Avalae dont le but est de promouvoir les arts matis quelqu'ils soient.

Disparu lors d'une chasse le 17h - Prima, Pluvia 25, 3rd AC 2571, blessé, a erré longtemps dans le Tertre de la Dissidence avant d'être retrouvé par une patrouille des Gardes-Frontières qui l'on soigné pendant quelques temps chez eux avant l'aider à regagner Avalae le 11h - Holeth, Mystia 6, 2nd AC 2572.
Fortement marqué par cette "retraite" forcée, visiblement usé et bien moins alerte qu'avant, il s'est fixé pour but le bien-être des habitants d'Avalae.
Zakarya, en dépit de son âge avancé, a tenu à participer à la reconstruction du temple Karavan d'Yrkanis.

Trouvant l'esprit des "nouveaux matis" issus du Deuxième Exode parfois trop loin des principes mis en place par le Karan Yrkanis,
les bruits de guerre entre nations si loin de ses idées de Paix entre homins (Il aime rappeler qu'il fut membre de la commission TENANT avant le second essaim),
ne pouvant pas se faire comprendre des nouveaux arrivants, Zakarya a annoncé au Karan Stevano et à ses amis proches sa décision de prendre immédiatement sa retraite lors du Conseil de la Cité d'Avalae le 0h - Dua, Nivia 14, 1st AC 2573
Son principal regret est de n'avoir pu assister à la présentation officielle du jeune Karin Aniro dont il espère toujours secrètement devenir le précepteur.

Croyant toujours en l'homin, quel que soit sa nation et ses convictions, Zakarya œuvre pour que le marché d'Avalae dédié aux arts Matis soit un lieu de brassage de cultures, d'idées et de paix.

Ses dernières paroles publiques en tant que Greffier Royal furent :
"Les homins sont fous, malgré 2 essaims, ils n'ont toujours pas compris que la menace n'est pas la nation voisine ou la croyance de l'autre, l'ennemi A TOUJOURS ETE, EST et RESTERA le KITIN..."

Sa dévotion pour le royaume matis fait que, en dépit de son âge, il tienne toujours à honorer son statut de noble en se rendant aux Chambres d'Yrkanis, aux cours de la Karae et aux Conseils d'Avalae.

Zakarya consacre actuellement son temps à l'étude de la botanique. Il note toutes ses trouvailles dans des carnets dont il tient à fabriquer lui-même les feuillets.

C'est ainsi qu'il a découvert dans le corridor entre les 2 salles des œufs primaires de la kitinière du Bois d'Almati, une variété de rotoa exceptionnelle aux fleurs d'un blanc immaculé qu'il a dédié à la Karae Tamiela.