Ryzom
Tannick

De EncyclopAtys

Révision datée du 5 février 2016 à 13:33 par Zorroargh (discussion | contributions) (liens pluriels/singuliers)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Tannick
'
Guilde Les Libres Frontaliers
Rang inconnu
Race Fyros
Nationalité Neutre
Culte Neutre
Tannick.jpg

Le Fil du Destin

Je quittais enfin les caravanes marchandes afin de chercher mes origines. Enfin je n' allais plus manger le sable que les Mektoubs m' enverraient en plein visage lors de nos déplacements de camps en camps. Le désert de l' île Fyros me semblait bien paisible malgré la chaleur et les quelques Kitins qui le peuplait. Plus besoin de se lever avant le soleil pour atteler ses bêtes puantes pour le profis exclusif de ses vendeurs de matériels, de vivre et aussi de vies. Libre enfin, je peux voyager où bon me semble, là derrière cette dune, au delà de cette oasis, sans que personne ne me rapelle au convoi à coups de fouets. Qu' est ce que ce désert va-t-il bien me réserver? A moi l' aventure et puisse ce périple me guider sur le chemin qui est le mien, qui me rapprochera de mes origines. Je ne sais qui je suis, je fus simplement recueilli au milieu de cadavres Fyros et Kitins par une caravane, voilà tout ce que je sais. Certes, ses derniers ont sauvé la vie d' un bébé, mais ils l' ont aussi volé. Une Vie..... 16 années d' esclavage..... De ma nouvelle liberté, j' en était fier, mon épée à la ceinture, ma dague soigneusement rangée dans le dos, je parti..... je traversas, arpentas le désert et lorsque Kaemon fut en vue, la joie se reveilla en moi, peut-être certain de ses habitants connaissaient mes parents et donc qui je suis. Et là, derrière cette dune..... peut-être la vérité! A ce moment précis, lorsque mon attention se relacha..... cette rencontre..... j' avais jusque là réussi à passer leur flair..... un gingo, il me frappa à l' épaule me projetant au sol, ébetté je cherchais mon épée..... elle était tombé à ses pattes..... ma dague? NON !!! Tombé ainsi, le sable était rentré dans le fourreau, elle était coincé..... et moi aussi..... soudain, j'entendis un cri: "Libre: Force et Honneur!" et une ombre sauta par dessus moi, je vis une épée qui me paraissait énorme tourner au dessus de la tête de cet inconnu et retomber aussi vite sur la bête qui n' eu même pas le temps de pousser un gémissement avant de tomber..... mort. L' inconnu pris mon épée au sol de sa main gauche tandis qu' il rangeait la sienne, puis me tendis la droite pour m'aider à me relever. Encore tout étourdis du choc et de ce qui venait d' arriver, je n' entendis que ces mots: "Moiaussizen, je me nommes Moiaussizen.". "Je suis Libres Frontaliers, et toi qui es tu?". Je lui répondis en balbutiant: "Petit feu........... euh Tannick". Moiaussizen m' escorta alors jusqu' à Kaemon. Sur le chemin nous discutâmes, il m' expliqua qu' il était en route pour Pyr afin de rejoindre la caravane de la garde noire. Intrigué et ne pouvant lui en demander plus, il devait partir au plus vite, je me tus et lui promis de ne pas l' oublier et encore moins ce qu' il avait fait pour moi. Nos adieux furent bref et il parti vers le Kaemon Kami preacher et disparu dans un flot de lumière. Je me retrouvais seul. Il était temps de questionner quelque villageaois, mes recherches allait être difficile, la seul chose que je connaissait était le nom de mon père...... Tanaer..... Mais la chance fut avec moi, l' un des marchands m' appris qu' il y a bien longtemps un homme nommé ainsi, et accompagné d' autre aventuriers, était passé se fournir auprès de lui, il s' en souvenait fort bien, il n' avait jamais vu une bourse aussi bien rempli de sa vie. Il m' informa qu de son souvenir, il devait aller a Pyr, lui et ses compagnons. Hasard ? Ou signe du destin? Mais je devait suivre mon sauveur à Pyr.