Ryzom
Portail:Matis/Histoire : Différence entre versions

De EncyclopAtys

m (portail matis)
m
Ligne 80 : Ligne 80 :
 
__NOEDITSECTION__
 
__NOEDITSECTION__
 
[[Catégorie:Histoire Matis]]
 
[[Catégorie:Histoire Matis]]
[[Catégorie:Portail:Matis/Articles liés]]
+
[[Catégorie:Portail_Matis/Articles liés]]

Version du 31 mai 2010 à 15:41

Portail Roleplay Histoire Relations
Portail matis princ.png

Origines, début de la monarchie, premières conquêtes

L'histoire des Matis débute il y a plus de trois cents ans, dans les Anciennes Terres. Les anciennes chroniques racontent que les premières tribus Matis établies dans la région boisée de Matia, se sont rassemblées pour former une seule communauté dirigée par leurs chefs. Mais cette structure politique rendait les décisions longues et conflictuelles, poussant le peuple à la révolte. Rapidement, un chef physiquement imposant et charismatique, Zachini, émergea parmi les chefs de tribus. Il parvint à rallier autour de lui un nombre suffisant de chefs de tribus et se fit choisir comme chef suprême. La monarchie Matis venait de naître.

Ainsi unifiés, les Matis purent élargir leur espace vital, et notamment, exterminer les Momos, un groupe de tribus primitives considérées par les Matis comme des créatures inférieures. Forts de ces nouveaux territoires, les Matis étendirent rapidement leurs possessions jusqu'aux extrémités de la Grande Forêt. Là, ils rencontrèrent les premiers avant-postes de la civilisation Fyros.

La Guerre des Civilisations (2199-2481)

A cette époque, les Fyros, menés par leur audacieux empereur Dyros le Grand, tentaient de remédier à leur manque d'eau en convoyant la précieuse ressource de la région des lacs, habitée par les Tryker jusqu'à leur capitale : Fyre. Cette "Route de l'Eau" passait le long de la côte en plein territoire revendiqué par les Matis. Ceux-ci comprirent rapidement l'intérêt stratégique de contrôler cette route. Les premières escarmouches amenèrent rapidement une guerre ouverte. La Guerre des Civilisations venait de commencer.

La guerre dura plus de deux siècles, à coups d'escarmouches, de conquêtes et de reconquêtes. Aucun camp ne prit cependant l'avantage sur l'autre, et la Route de l'Eau ne fut coupée que par intermittences. La situation changea brusquement lorsque se déclencha le Feu de Coriolis.

Les légendes abondent sur ce qui déclencha cet incendie terrible, mais les Matis ne perdirent pas de temps à en chercher les causes : temporairement, l'armée des Fyros se trouvait incapable de renforcer les nombreux avant-postes échelonnés le long de la côte, protégeant la Route de l'Eau. Une puissante armée, menée par le roi Matis Aniro III en personne, lança l'offensive. Les avant-postes Fyros tombèrent rapidement, et seule la fière cité de Karavia, symbole à elle-seule de la lutte entre les deux peuples, résista quelques temps, avant de tomber à son tour sous les milliers de lances du "Duc Noir", Giani di Tylini.

La victoire Matis semblait acquise. Rapidement, les armées conduites par les nobles Cavaliers-mektoub et les terrifiants Dresseurs de ragus s'emparèrent de positions stratégiques dans les Lacs de la région de Trykoth, réduisant en esclavage de nombreux Tryker.

Mais cette domination, lourde de conséquences par la suite, n'eut qu'un temps. Les Tryker se révoltèrent contre l'aristocratie Matis, et les Fyros passèrent à la contre-offensive. Pris en tenaille, les Matis ne purent faire autrement que de ravaler leur morgue et se retrancher derrière leurs anciennes positions.

Le Grand Essaim (2481)

Le statu-quo dura deux générations, jusqu'à ce que l'invasion de Kitins connue depuis sous le nom de Grand Essaim n'éclate. Les Fyros furent les premiers touchés, et les Matis pensaient tenir leur revanche. Ils attaquèrent à nouveau, et prirent possession de la Route de l'Eau, mettant les garnisons Fyros en déroute. Mais à nouveau, leurs conquêtes furent éphémères, car les Kitins, après avoir ravagé l'empire Fyros, se ruèrent vers les Forêts, éradiquant toute trace d'hominité sur leur route.

Les perte se chiffrèrent par milliers, et la glorieuse civilisation du royaume de Matia semblait perdue à tout jamais, dévorée par l'invasion d'insectes géants. La Karavan, avec laquelle les rois Matis avaient fait alliance, semblait débordée, et ses armes terribles inefficaces contre les Kitins, bien trop nombreux.

C'est alors qu'on se mit à parler parmi les survivants d'une "apparition" venue du soleil, indiquant l'existence d'arcs-en-ciels menant en sécurité. Un petit nombre de survivants, les Exilés, principalement les plus proches du roi et de sa cour, parvinrent ainsi à s'enfuir, empruntant ces "arcs". Les autres périrent dévorés ou parvinrent à trouver une survie éphémère dans l'arrière-pays de Matia, vivant une vie de nomades apeurés et abandonnés de tous.

L'Exil dans les Primes Racines (2481-2483)

Les arcs-en-ciels providentiels transportèrent les Exilés dans les Primes Racines, la région située sous l'Ecorce, dans les profondeurs d'Atys. Là, ils s'aperçurent qu'ils n'avaient pas été les seuls à avoir été sauvés : chaque peuple avait pu sauver l'élite de sa civilisation. Il fallut abandonner les anciennes haines et apprendre à se tolérer, le temps que la situation s'améliore.

Cet Exil dura ainsi deux ans, durant lesquels les représentants des quatre peuples d'Atys cohabitèrent au sein des Sanctuaires des Primes Racines, aménagés en commun, grâce aux compétences des meilleurs d'entre les survivants et à l'aide de la Karavan.

Au bout de deux ans, la Karavan annonça aux Exilés que la situation était redevenue vivable et qu'ils pouvaient sortir des Sanctuaires.

Le Nouveau Commencement (2483)

En sortant des Sanctuaires, les Matis s'installèrent dans une région qu'ils ne connaissaient pas, mais qui disposait de grandioses forêts qui leur rappelaient leur royaume ancestral. Ils nommèrent cet endroit le Jardin Majestueux, en souvenir des Jardins de Matia, leur ancienne capitale, et l'ensemble de la région devint les "Sommets Verdoyants". Selon la légende, le Roi Yasson choisit l'emplacement de sa future capitale en lançant une flèche vers le ciel, et en faisant construire les fondations à l'emplacement de sa chute. Cet avant-poste, future capitale, prit le nom de son fils né pendant l'Exil, le prince Yrkanis.

Reconnaissants à la Karavan de l'aide apportée grâce aux Arcs-en-ciels et aux Sanctuaires, les Matis lui renouvellent leur allégeance, symbolisée par une fête annuelle, la Fête de la Gratitude. En contrepartie, la Karavan impose aux Matis l'interdiction formelle de retourner dans les Sanctuaires, qui sont scellés par ses soins, et d'explorer les Primes Racines inférieures. Les plus fidèles alliés Homin de la Karavan sont chargés de surveiller l'application de cette loi. Ils forment la tribu de la Kuilde.

Colonisation du Sommet Verdoyant

A partir de 2483, les Matis explorent la région entourant le Jardin Majestueux et rendent celui-ci un peu plus sûr. Le Jardin Fugace est exploré, et le grand architecte végétal Lenardi Bravichi commence à cultiver les racines destinées à former une barrière naturelle protégeant le Jardin Majestueux contre des possibles attaques de Kitins. Cette manipulation de la nature n'est cependant pas du goût des Kami, qui interviennent pour bloquer le projet, et installent dans la région une tribu amie, la Sève Sacrée, chargée de veiller sur le Cercle Kamic.

En représailles, le roi Yasson décrète le bannissement des autels Kami d'Yrkanis. C'est de cette époque (2485) que date en outre la création de la Guilde de Karavia, appelée à connaître une importance croissante.

Trois ans après le retour d'Exil, l'ouverture de la Route de l'Exode par un groupe d'explorateurs permet l'arrivée de réfugiés, survivants des Anciennes Terres. Les Matis, comme les autres peuples, installent des camps de regroupement (Stalli, Borea, Nistia, Rosilio et Miani). La population croissante permet la construction de trois villages dans le Jardin Majestueux : Davae, Natae, et Avalae, nommés d'après les prénoms des trois premières petites filles nées dans les Sommets Verdoyants.

Fortification et retour des Kitins

Mais le calme ne dure pas. En 2490, soit sept années après le retour d'Exil, les premiers Kitins sont repérés dans les nouvelles terres, faisant craindre le pire. Le roi Yasson décrète alors la construction des Avant-postes afin de défendre la population, et fort des contacts noués pendant l'exil, s'allie aux dirigeants des trois autres peuples Homins, le Grand Sage Hoï-Cho, la régente Leanon et le gouverneur Mac'Darrell. C'est l'époque du Pacte d'Assistance Mutuelle. Des contingents de guerriers des quatre peuples, formés par la légendaire Guilde de la Force de la Fraternité du héros Matis Matini Roqvini sont installés sur chaque continent. Pendant trois ans, ils combattent les Kitins victorieusement. Leur action permet au commerce de se développer, sous l'impulsion de la Guilde des Libres Marchands qui balise les routes commerciales du royaume.

Le doute et la guerre (2495-2504)

Voir aussi